Recherche

8ème EDITION DU FESTIVAL INTERNATIONAL CULTURE ET DEVELOPPEMENT DE THILOGNE La culture perçue comme outil de développement

La culture est au début et à la fin du développement. Thilogne association développement (Tad) l'a bien compris en organisant la 8ème édition du Festival international- culture et développement (Fescud) qui se tiendra les 28, 29 et 30 décembre dans la commune qui porte le même nom. Face à la presse, hier, jeudi 20 décembre 2012, les organisateurs ont voulu faire de la culture, un véritable de levier de développement pour leur commune.



Promouvoir la culture peulh pour booster le développement de Thilogne. C’est tout le sens de la 8ème édition du Festival international Culture et développement (Fescud) à Thilogne qui se tiendra les 28, 29 et 30 décembre. A l’occasion, Thilogne association développement (Tad) compte échanger et trouver, à travers des manifestations culturelles et autres expositions des mécanismes, pouvant booster le développement endogène, des jeunes et adultes du terroir.

Sous le thème : Apport de Tad et des partenaires dans la qualité de l’enseignement à Thilogne et environs, les initiateurs veulent accompagner les jeunes dans le secteur éducatif avec en ligne de mire la construction d’infrastructures scolaires.
C’est pourquoi, selon le coordonateur du Fesculd, Racine Sall, “L’Atd met le paquet sur l’éducation pour permettre à tout jeune d’étudier sans sortir de son terroir. L’objectif est d’avoir des centres de formations et une université à Thilogne“. Tout en invitant l’Etat du Sénégal à mettre la main dans la patte, l’Atd à travers ses sections qui sont au nombre de huit, trouve la majeure partie de son financement à partir des cotisations des ressortissants immigrés.



Face à la presse hier, jeudi les initiateurs ont annoncé, pour que cette édition, une enveloppe de 24 millions F Cfa a été dégagée pour le bon déroulement des activités.

D’ailleurs, la programmation va accueillir des artistes qui sont entre autres Baba Mall et son groupe le Dandé Lenol, les Frères Guissé, un groupe sérère, les tambours et autres fanfares mais également des rappeurs de la Mauritanie.
A ceux là, s’ajoute, une conférence sur les sections de Tad, des journées de consultations médicales gratuites et la foire artisanale qui exposera le savoir faire local.

Restant convaincu que le développement de la commune passe nécessaire par les habitants, le Modérateur, Ciré Baila Dia souligne que “le gouvernement ne peut pas tout faire raison pour laquelle nous sommes réunis en association pour apporter notre pierre à l’édifice de Thilogne“.

Pour rappel, cette édition coïncidera avec l’intronisation de “Ceerno Molle“, Chef de village traditionnel.

Ibrahima Baldé
Sud Quotidien


Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 381 fois
Culture


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance