Recherche

28 millions d’enfants privés d’avenir, selon un rapport de l’UNESCO



Dakar, 3 mars (APS) – Quelque 28 millions d’enfants sont privés d’éducation en raison des conflits armés qui les exposent aux viols, aux violences sexuelles, à des attaques ciblées sur leurs écoles et à d’autres atteintes aux droits de l’homme, selon le Rapport mondial 2011 de suivi sur l’Education pour tous de l’UNESCO.

Intitulé "La crise cachée : les conflits armés et l’éducation", le rapport rappelle que le monde n’atteindra certainement pas d’ici 2015 les six objectifs de l’Education pour tous (EPT) pour lesquels 160 pays se sont engagés en 2000.

Malgré les progrès dans de nombreux domaines, la plupart des objectifs seront loin d’être atteints, en particulier dans les régions ravagées par les conflits, note un résumé du rapport transmis à l’APS.

"Alors que les conflits armés demeurent un obstacle majeur au développement humain dans de nombreuses parties du monde, ses conséquences sur l’éducation sont largement négligées", a déclaré la directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, cité dans le rapport.

Le document évoque de manière "inédite l’ampleur de cette crise cachée, en identifie les causes profondes et offre des propositions solides pour changer les choses".

Quatre lauréats du prix Nobel de la Paix ont apporté une contribution spéciale au rapport : Oscar Arias Sánchez (Costa Rica), Shirin Ebadi (République islamique d’Iran), José Ramos-Horta (Timor-Oriental) et l’Archevêque Desmond Tutu (Afrique du Sud).

"Le rapport illustre de façon précise la brutalité des violences commises contre certaines des personnes les plus vulnérables de la planète - notamment contre des écoliers -, et exhorte les dirigeants de tous les pays, riches et pauvres, à agir de manière décisive", écrit Desmond Tutu dans la préface du rapport.

Sur le nombre total d’enfants en âge de fréquenter l’école primaire qui ne sont pas scolarisés, 42 % (soit 28 millions) vivent dans des pays pauvres en proie à des conflits.

Le rapport de cette année propose un programme complet de réformes, qui comprend des actions plus fermes contre les violations des droits de l’homme, la révision des priorités de l’aide internationale et le renforcement des droits des personnes déplacées.

Il recommande également d’accorder davantage d’attention aux défaillances qui peuvent augmenter les risques de conflit.

ADL/BK

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 777 fois
Education-Formation


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 8
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance