Recherche

10, 5 milliards de l'UE en soutien au renforcement de la gouvernance



Dakar, 26 sept (APS) – Le ministre de l’Economie et des Finances, Amadou Kane, et Dominique Dellicour, chef de délégation de l’Union européenne (UE) au Sénégal, ont signé, mercredi à Dakar, trois conventions de financement d’un montant global de 10, 5 milliards visant le renforcement de la gouvernance dans les secteurs stratégiques.

Les conventions concernent ‘’l’appui à la modernisation de l’état civil, l’appui à la réforme de la gestion du foncier urbain et l’aménagement durable des pêcheries du Sénégal (ADuPes)’’.

S’agissant de l’appui à la modernisation de l’état civil, dont le montant s’élève à 3,3 milliards FCFA sur quatre ans, Mme Dellicour a affirmé que le projet ‘’permettra le renforcement du processus de la réforme du système d’enregistrement des actes d’état civil à travers l’amélioration du système d’information, ainsi que des conditions d’archivage et d’accès aux données’’.

L’Etat civil, a-t-elle poursuivi, ‘’est le fondement de la citoyenneté et constitue la base d’un Etat moderne et démocratique, l’enregistrement de la naissance conférant le droit à la protection, à l’éducation, à la nationalité et au vote’’.

La deuxième convention, qui se chiffre à 4,6 milliards FCFA sur également une durée de quatre ans, touche l’appui à la reforme de la gestion du système foncier urbain.

Selon Amadou Kane, ce soutien vise l’accompagnement et l’harmonisation de la révision du cadre juridique et réglementaire et le code foncier domanial.

‘’Cette amélioration, a-t-il ajouté, permettra la simplification et la transparence des procédures bénéfiques au développement d’une communication entre tous les acteurs et l’interconnexion des systèmes (cadastres, domaines, impôts) facilitant l’inventaire des biens de l’Etat’’.

‘’ La troisième Convention porte sur un secteur primordial dans l’économie du Sénégal par sa contribution au PIB national (2%)’’, a estimé la chef de délégation de l’Union européenne.

Amadou Kane indique pour sa part que ‘’cet engagement stimulera la gestion durable des ressources halieutiques (poulpe et crevettes) par la régulation des activités du système des pêcheries’’.

‘’C’est pourquoi le projet de 2,6 milliards FCFA que nous signons aujourd’hui se veut un appui au souhait du gouvernement de mieux gérer les ressources halieutiques en régulant l’effort de pêche’’, a noté la représentante de l’EU.

Exprimant sa satisfaction quant à ce partenariat et persuadé de l’exemplarité de la coopération entre l’UE et le Sénégal, le ministre des Finances a rassuré au sujet de ‘’l’atteinte des objectifs dans les délais fixés’’.

Il s’est enfin félicité ‘’des performances remarquables’’ réalisées ces dernières années en matière d’engagement et de décaissement des ressources, signe selon lui de l’aboutissement d’un processus efficace.

 

MOSY/ASG



Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 506 fois
Bonne gouvernance


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 11
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance