Recherche

Yeumbeul Sud: la vie dans les eaux en attendant le relogement



Yeumbeul, 21 août (APS) – De nombreuses familles de la commune d’arrondissement de Yeumbeul Sud (banlieue de Dakar), 108 au total, souffrent des inondations en attendant leur relogement à Tivaouane Peul et Niaga.

'’Ma maison est remplie d’eau. Et c’est comme ça à chaque hivernage depuis 2005. Nous sommes très, très fatigués’’ a expliqué Fatou Ndiaye habitant Mérina Yeumbeul 2.

Mme Ndiaye recevait dans sa maison, à moitié occupée par les eaux, une délégation conduite dans la zone par le président du Conseil de surveillance de l’Agence de développement local, Cheikh Tidiane Gadio, également coordonnateur de l’Alliance pour la Républqiue (APR, pouvoir) de Yeumbeul Sud.

Faute de solution dans l’immédiat, Fatou Ndiaye et sa famille, comme la plupart des leurs voisins, pataugent dans les eaux à l’intérieur de leur maison. Les toilettes sont impraticables et l’eau potable manque.

‘’Là où nous sommes, nous n’avons plus de toilettes et vous imaginez une maison sans toilettes avec une grande famille. Nous buvons l’eau de puits parce que nous n’avons pas de robinet. C’est insupportable’’, a déploré Mme Ndiaye qui espère trouver très vite un logement.

Dans ce quartier, presque partout, des typhas et autres herbes ont fini d’envahir certaines concessions abandonnées.

Face à l’envahissement des eaux, les habitants improvisent des solutions à l’aide de pneus ou de tas de gravas. Les déchets ménagers sont visibles un peu partout et de nombreuses ruelles sont devenues impraticables

Dans ces quartiers, la présence des officiels ou des journalistes est une occasion pour les populations notamment les femmes d’exprimer leur calvaire, en espérant une solution.

Selon des habitants de Yeumbeul Sud, certaines maisons peuvent cependant être récupérées, grâce à un système de canalisation. D'autres par contre doivent impérativement quitter pour des endroits plus adéquats.

‘’Dans mon quartier, près de 360 maisons doivent quitter à moins qu’une solution d’urgence (canalisation) soit trouvée et 40 autres doivent impérativement être délocalisées’’ a déclaré Waly Faye, chef du quartier Afia 2 A.

Il s’est inquiété du paludisme, des maladies diarrhéiques et dermatologiques venus s’ajouter au quotidien difficile de ces populations ‘’très démunies’’.

Les inondations devenues récurrentes depuis 2005 ont fortement touché encore cette année de nombreux quartiers des départements de Pikine, Guédiawaye dans la banlieue dakaroise.

En visite récemment dans des zones inondées, le chef de l’Etat Macky Sall a assuré avoir mis cette année, des moyens considérables dans la réalisation d’ouvrages de lutte contre les intempéries.

Dans le cadre de la lutte contre ces inondations, le gouvernement a également entrepris la construction, dans la communauté rurale de Tivaouane peulh-Niaga, de 2000 logements sociaux destinés à recaser des sinistrés avant la fin de l’hivernage.

Ces logements sociaux viennent s’ajouter aux autres concessions terminés récemment au plan Jaxaay, un projet mis en œuvre depuis 2005 par l’ancien régime du président Abdoulaye Wade pour reloger des victimes d’inondations. Le projet avait la charge de construire 3000 logements sociaux.

SG/OID

http://www.bifamo.com

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 66 fois
Eau et Assainissement


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 8
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance