Recherche

Vers la création d’un fonds destiné aux organisations civiles d’appui au secteur éducatif



Dakar, 19 sept (APS) – La Coalition des organisations de la société civile en synergie pour l’éducation publique (COSYDEP) s’est réunie, lundi à Dakar, pour arriver à un ’’consensus’’ de ses membres sur l’idée d’un fonds destiné au financement de sa contribution au système éducatif.

La COSYDEP veulent arriver à un ‘’consensus de toutes [ses] parties prenantes autour de la mise en place d’un Fonds national pour renforcer l’action des organisations de la société civile par un financement régulier et pertinent (FNSCE)’’.

Le FNSCE doit faciliter le ‘’financement à long terme’’ des organisations intervenant dans le système éducatif, a expliqué le coordonateur de la COSYDEP, Cheikh Mbow, à l’ouverture d’un atelier sur le FNSCE.

Ce fonds aura aussi l’avantage de ‘’transformer un contexte qui suscite tensions et concurrence dans la recherche de financements’’ pour l’école et de ‘’mieux réguler les interactions entre organisations de la société civile, tout en renforçant la cohésion sociale’’, a dit M. Mbow.

Les ONG Oxfam, Save The Children-Suède et Action Aid participent à la réflexion sur le FNSCE. Ces structures ont produit, en 2007, un rapport démontrant que l’architecture actuelle de l’aide à l’éduction présente des lacunes auxquelles des fonds nationaux de la société civile pour l’éducation pourraient répondre de ‘’façon efficace’’.

En Afrique, le Mozambique (pays lusophone), la Gambie et le Ghana (pas anglophones) et le Sénégal (pays francophone) ont été choisis pour étudier la faisabilité d’un fonds national pour l’éducation, a rappelé Cheikh Mbow.

C’est pourquoi la COSYDEP a travaillé sur un modèle de FSNCE, afin d’améliorer l’activisme de la société civile dans le secteur de l’éducation, a-t-il expliqué. ‘’Il est crucial d’examiner les meilleures manières de faciliter l’accès des organisations de la société civile aux ressources financières, dans un sens qui augmente leur autonomie, leur efficacité et leur crédibilité.’’

Selon le coordonnateur de la COSYDEP, il apparaît indubitablement que l’accès à des sources de financements réguliers permettra aux organisations actives dans l’éducation de jouer leur dans l’agenda de l’Education de qualité pour tous (EQPT).

Cheikh Mbow a dit que la mise en place de ce fonds est un ‘’enjeu clé pour apprécier et évaluer le niveau réel d’engagement des parties prenantes, pour un effort conjugué vers la réalisation des objectifs de l’EQPT’’.

Ousmane Ndiaye, présent à l’atelier où il représente le ministre de l’Enseignement préscolaire, de l’Elémentaire, du moyen secondaire et des Langues nationales, a salué ‘’la pertinence d’un fonds national de soutien aux organisations de la société civile qui’’, selon lui, ‘’va permettre d’atteindre les objectifs de l’EQPT’’.

‘’Les modes actuels de financement de la société civile ne lui permettent de jouer pleinement son rôle’’ dans le système éducatif, a-t-il dit.

Des syndicats, des collectivités locales, des associations de parents d’élèves et d’autres organisations non membres de la COSYDEP étaient représentés à l’atelier sur la faisabilité du FNSCE.

ADL/ESF


Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 825 fois

Education-Formation

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 8
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance

Emission Diwaan yi ak gox goxaan yi du 28/01/2012 sur la TFM