Recherche

Un professionnel sénégalais va diriger le Réseau africain de microfinance



Dakar, 9 oct (APS) - Le directeur général de l’Union des institutions mutualistes communautaires d’épargne et de crédit (U-IMCEC/Sénégal), Ousmane Thiongane, a été élu président du Réseau africain de microfinance (AFMIN, en anglais), a appris l’APS, samedi de source patronale à Dakar.

Administrateur membre de l’Association professionnelle des systèmes financiers décentralisés (APSFD/Sénégal), M. Thiongane a été élu à l’issue de l’assemblée générale du réseau africain, tenue vendredi à Accra, au Ghana, a indiqué le directeur exécutif de l’APSFD, Sidy Lamine Ndiaye.

‘’C’est une excellente nouvelle pour le Sénégal et notre secteur. (…) C’est une reconnaissance d’un parcours d’un homme engagé, honnête et compétent’’, a commenté le président de l’APSFD/Sénégal, Mamadou Touré.

M. Touré est lui-même DG de l’Union des mutuelles du Partenariat pour la mobilisation de l’épargne et le crédit au Sénégal (UM-PAMECAS).

Il a rappelé que son confrère, M. Thiongane, qui vient d’être désigné par leurs pairs africains à Accra, était à la fois membre fondateur de l’association professionnelle sénégalaise et fondateur de l’AFMIN, au Méridien Président, à Dakar.

‘’Le plus dur est à venir. La balle est maintenant dans le camp de l’APSFD, des autorités de ce pays et de nos institutions respectives pour l’appuyer et l’accompagner dans sa mission’’, a indiqué M. Touré.

‘’Pour ma part, a-t-il ajouté, je ferai plus que le soutenir. En effet, nous devons réussir’’, en souhaitant ‘’pleins succès à ce fidèle compagnon (M. Thiongane)’’.

Au Sénégal, les institutions de micro finance (IMF) contribuent pour 20% du financement à l’économie sénégalaise, alors qu’en fin 2009, le secteur comptait un peu plus de 1,2 millions de membres et clients dont 39% de femmes parmi les bénéficiaires.

L’encours des crédits en 2009 se chiffre à 140,53 milliards de FCFA contre 132,5 milliards, alors que les dépôts se situent à 119 milliards contre 102,84 milliards. Dans le secteur de la microfinance, le taux d’usure est à hauteur de 27% par an.

La convention collective de la branche des SFD a été signée le 15 septembre dernier, en présence d’Innocence Ntap, ministre du Travail et des Organisations professionnelles, par l’APSFD et le Syndicat national des mutuelles d’épargne et de crédit et activités assimilées (SNMECAC, dans le but de pousser la professionnalisation dans le secteur.

SAB

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 2119 fois
MICRO-FINANCE


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance