Recherche

Un institut de recherche préconise des stratégies adaptées contre l’insécurité alimentaire



Dakar, 17 mai (APS) - La mobilisation de ressources additionnelles en faveur de l’agriculture ne peut contribuer à réduire l’insécurité alimentaire en Afrique que dans le cadre de ‘’stratégies détaillées de développement’’ pour l’allocation desdites ressources, indique l’Institut international de recherche sur les politiques alimentaires (IFPRI, selon le sigle anglais) dont le bureau dakarois a été officiellement ouvert mardi.

‘’Le développement de l’agriculture peut-être un moteur puissant de la croissance économique et un facteur de combat contre la pauvreté et la faim. Mais mobiliser des ressources additionnelles pour le secteur agricole, ce qui constitue en soi un défi d’envergure, n’est pas automatiquement synonyme d’une accélération de la croissance ou d’une réduction de l’insécurité alimentaire’’, observe l’IFPRI dans un document remis à la presse.

‘’La réalisation de ces objectifs impose aussi aux responsables politiques africains d’identifier les niveaux et les domaines appropriés d’investissement, de définir les priorités, et d’élaborer des stratégies détaillées de développement pour allouer les ressources efficacement’’, précise le texte.

‘’Trois ans seulement après la crise alimentaire de 2007-2008, les prix des denrées alimentaires augmentent de nouveau et leur volatilité ne fait que s’accentuer’’, de sorte que pour ‘’un grand nombre de consommateurs, parmi les plus pauvres de la région, la dépense alimentaire peut atteindre 50 à 70 pour cent de leurs revenus’’, selon cette source.

Après celui d’Addis-Abeba, l’IFPRI a décidé d’ouvrir un second bureau à Dakar pour couvrir l’Afrique Subsaharienne. Les recherches de cet institut international basé à Washington portent sur des alternatives politiques ayant pour objectif de réduire et d’éliminer la faim et la malnutrition à l’échelle mondiale de façon durable.

La présence de l’IFPRI dans la zone ouest-africaine lui permettra ‘’d’être mieux placé pour écouter et apprendre des intéressés leurs besoins, renforcer son soutien à l’amélioration de stratégies de développement rural des pays et aider ces derniers à faire face rapidement et efficacement aux défis croissants de la sécurité alimentaire, notamment l’augmentation rapide des prix des produits agricoles de base’’, explique son directeur général Shenggen Fan, cité par le document.

‘’Avec l’ouverture du bureau de l’IFPRI à Dakar, nous espérons entendre directement nos partenaires s’exprimer sur leurs défis et leurs priorités les plus urgents, de manière à mieux ajuster la recherche de l’IFPRI aux besoins particuliers de chacun des pays et de ceux de la région dans sa totalité’’, a indiqué Ousmane Badiane, le directeur pour l’Afrique de l’IFPRI.

BK/AD

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 779 fois
Agriculture


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 17
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance