Recherche

Un expert souligne l'importance de faire des agriculteurs de véritables entrepreneurs



Dakar, 31 jan (APS) - Le Directeur général de l’Agence nationale d’insertion et de développement agricole (ANIDA), El Hadji Malick Sarr, a souligné, jeudi, à Dakar, la nécessité d’avoir de véritables entrepreneurs en agriculture pour développer ce secteur.

Le secteur de l’agriculture ne se développera au Sénégal que si les acteurs sont de véritables entrepreneurs, a dit M. Sarr à l'Université Cheikh Anta Diop (UCAD) lors d’une rencontre, sur le thème : ''L'insertion professionnelle des jeunes diplômés : quelles perspectives ?’’.

L'organisation de cette manifestation par l’ANIDA et la Faculté des sciences et techniques (FST) de l'UCAD rentre dans le cadre des ''orientations définies par les pouvoirs publics pour un Sénégal émergent et affranchi de la pauvreté par la création de larges opportunités d’emploi''.

La rencontre est destinée aux enseignants-chercheurs, aux étudiants, et plus particulièrement aux étudiants en année de licence, master, ou doctorat et qui sont ''intéressés par les métiers de l’agriculture et de l’agroalimentaire''.

Selon El Hadji Malick Sarr, ‘’l’agriculture crée le développement économique et social, donc, doit être une priorité pour un pays émergent. La volonté des autorités et des partenaires financiers est manifeste dans ce domaine’’.

Pour M. Sarr, l’école ne joue plus sa fonction d’ascenseur social, et la solution c’est d’insérer les jeunes diplômés et non diplômés dans les métiers verts, pour lesquels il existe une gamme variée dans le secteur agricole.

‘’Il y a une possibilité d’insertion des étudiants dans les fermes agricoles, comme celui de Keur Momar Sarr avec 25 hectares de terres aménagées avec des équipements d’irrigation en goutte à goutte disponibles’’, a-t-il expliqué.

El Hadji Malick Sarr indique que ‘’c’est dans l’insertion de ces nouveaux agriculteurs formés aux nouvelles technologies de production que l’agriculture sénégalaise connaîtra une amélioration du point de vue de la productivité agricole [et] qu’un grand plus grand dynamisme sera noté dans le secteur''.

Pour sa part, le Directeur de l’emploi, Ibrahima Guèye, a assuré que sa structure dispose d’un certain nombre de mécanismes pour mieux orienter les jeunes à la recherche d'un emploi.

Selon lui, la formation professionnelle doit être centrée sur les opportunités économiques pour créer des richesses supplémentaires.

La rencontre a été un moment d’échanges avec les étudiants sur les opportunités à tirer du secteur agricole, qui est, aujourd’hui, devenu un créneau compétitif et attractif.

FD/ASG

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 258 fois
Agriculture


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 17
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance