Recherche

Un expert appelle à sortir de la dépendance aux énergies fossiles



Dakar, 27 juin (APS) - Benoit Lebot, conseiller en changement climatique au Centre régional du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), a plaidé lundi en faveur d’une nouvelle orientation dans les modes de production et de consommation énergétiques en vue de lutter plus efficacement contre les changements climatiques.

Cette nouvelle orientation consiste de façon urgente à ‘’sortir des énergies fossiles’’ que sont le gaz, le pétrole et charbon’’, a-t-il expliqué, dans un entretien accordé à l’APS, soulignant qu’il faudra pour cela suivre trois étapes.

La première étape concerne le changement des comportements par rapport à l’usage qu’on a de l’énergie. Ensuite, il faut, dit-il, ‘’renforcer les rendements de tous les systèmes énergétiques que nous utilisons (véhicules, bâtiment, usine) par une conception de moindre consommation d’énergie’’.

‘’Pour la troisième étape, a-t-il poursuivi, ‘’il faut donner de la place aux énergies renouvelables’’, lesquelles constituent, dit-il, les énergies d’avenir. Selon lui, ‘’les énergies fossiles vont coûter de plus en plus cher’’.

Mais ‘’cela est plus facile à dire qu’à faire, car les énergies fossiles font tourner 85 pour cent des machines, le système énergétique mondial’’, a-t-il fait remarquer. D’où, selon lui, la nécessité d’une volonté politique, a-t-il souligné, appelant aussi à ‘’décarboner’’ les économies.

Les énergies fossiles que sont le gaz, le pétrole et le charbon sont utilisées pour faire tourner les machines économiques. D’après lui, elles émettent le co2 qui est un puissant gaz à effet de serre.

Au même moment, la forêt qui absorbait les gaz à effet de serre est coupée, a-t-il déploré, soulignant que c’est cela qui à la base des changements climatiques.

Au-delà de la nécessité de sortir de la dépendance des énergies fossiles, le conseiller a rappelé celle de ‘’s’adapter’’ au changement climatique, qui est devenu une réalité.

Selon lui, le climat est en train d’être perturbé, avec comme corollaire le changement du régime des pluies qui est en train de s’opérer. Il s’ensuit qu’il faut changer les pratiques agricoles, prévoir et s’adapter en déployant toutes les techniques et ne pas ignorer ce changement climatique.

Pour lui, lutter efficacement contre les changements climatiques, c’est en réduire la cause que constitue la déforestation.

Mais il convient aussi de changer les modes de production agricole et surtout sortir des énergies fossiles en arrêtant d’émettre dans l’atmosphère plus de gaz à effet de serre que la terre ne peut en absorber.

AB/ASG

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 1020 fois
Développement durable


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 13
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance