Recherche

Thiès : signature d'une convention de financement de 98 millions FCFA pour l’UICN



Thiès, 16 avr (APS) – L’ambassadeur du Royaume des Pays-Bas au Sénégal, Pieter Jan Kleiweig Zwan, a procédé, mardi à Thiès, à la signature d’un contrat d’un fonds d’appui aux ONG pour une durée de 2 ans d’un montant de 98 millions francs CFA, avec le chef de mission de l’Union mondiale pour la conservation de la nature (UICN) Racine Kane, a constaté l’APS.

Pieter Jan Kleiweig Zwan a souligné que l’objectif de ce fonds est de ‘’renforcer les capacitives techniques et institutionnelles des organisations de développement à la base intervenant dans la gestion de l’environnement et des ressources naturelles au Sénégal’’.

Il a notamment dit que le fonds vise également à contribuer au renforcement de ‘’l’implantation d’une société civile environnementale au Sénégal et au développement de ses activités de sensibilisation et de plaidoyer en faveur de l’environnement’’.

L’ambassadeur a souligné que le financement du gouvernement néerlandais pour des projets environnementaux au Sénégal par le canal de l’UICN date depuis 2004 avec un montant global de 918 millions de francs CFA.

Il s’est félicité de l’utilisation de ce fonds, qui selon lui, a un ‘’impact positif pour les collectivités locales’’, notamment de Cayar et de Ngoudiane. Il a encouragé les populations locales ''à garder l’espoir, parce que d’autres bailleurs sont en train de s’impliquer pour soutenir ce combat pour une bonne qualité de vie des collectivités locales dans un environnement sain’’.

Le chef de mission de l’UICN, Racine Kane, a dit que cette subvention s’inscrit dans la continuité d’un ‘’engagement résolument volontariste de la coopération néerlandaise à accompagner un des acteurs essentiels de la gouvernance de l’environnement et des ressources naturelles’’.

Il a ajouté que ‘’la société civile environnementale bien structurée et dotée de moyens d’action conséquents constitue un levier important pour l’amélioration de la gouvernance des ressources naturelles, donc conduit à un développement équitable durable’’.

M. Kane a rappelé que l’UICN est attachée à ‘’l’émergence d’une véritable société civile environnementale dynamique, compétente et apte à jouer un rôle d’appui aux pouvoirs publics mais également sa mission de vigile qui veille, contrôle, alerte et interpelle tous les acteurs pour leur rappeler leurs devoirs et responsabilités, en vue d’une gestion vertueuse de l’environnement et des ressources naturelles’’.

Depuis 2004, 21 organisations ont pu bénéficier de financement du gouvernement néerlandais à travers des projets dans différentes régions du Sénégal, notamment à Thiès, Diourbel, Fatick, Matam, Kolda, Ziguinchor, Kaolack et Tambacounda. Ces organisations ont pu apporter ‘’des solutions à des problématiques environnementales cruciales’’.

Auparavant, le diplomate a visité le projet de transformation des produits halieutiques des femmes de Cayar et le projet de GIPS WAR des femmes de Ngoudiane (région de Thiès), entièrement financés par son pays.




BD/AD

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 202 fois
Développement durable


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance