Recherche

Tambacounda : lancement du projet "Une maison, un arbre"



Tambacounda, 16 déc (APS) - Le Forum civil de Tambacounda et le Centre d’énergie solaire, d’hygiène et de formation professionnelle, ont lancé ce dimanche la phase pilote d’un projet dénommé ‘’Une maison, un arbre’’, par le reboisement de 100 arbres fruitiers dans le quartier de Saré Guilèle, a constaté l’APS.

L’objectif de ce projet lancé symboliquement au poste de santé de Saré Guilèle est que ‘’chaque ménage soit doté d’un arbre fruitier pour contribuer un peu à l’amélioration de (son) cadre de vie’’, et permettre aux habitants de ‘’disposer, chaque année, de produits fruitiers’’ pour leur nutrition, a expliqué Samba Diallo, chargé de projet au Centre d’énergie solaire, d’hygiène et de formation professionnelle (CESHFP).

‘’Le projet global concerne 1.000 arbres à planter dans la commune (…)
En début d’année, on va planter 900 autres arbres dans différents quartiers’’, a-t-il signalé, ajoutant que la prochaine étape envisagée, en fin janvier, sera probablement le quartier de Gouye, dont le responsable du comité de développement de quartier (CDQ) a déjà été contacté à cet effet. Il s’agit, selon M. Diallo, d’ ‘’inculquer’’ aux populations la culture de l’arbre et de les amener à se l’approprier.

Pour démarrer, le poste de santé de Saré Guilèle et la mosquée qui lui est contiguë, ont reçu chacun quatre de ces plants composés, entre autres, de manguiers, goyaviers et citronniers.

‘’C’est la phase pilote. On a voulu faire petit pour l’instant : 100 arbres à planter au niveau des ménages du quartier de Saré Guiléle’’, a dit Samba Diallo, notant que les maisons bénéficiaires ont été identifiés au préalable, et le chef de quartier, les imams du quartier et l’infirmier chef de poste, associés.

Outre la séance de reboisement, une discussion sur l’importance de l’arbre et le développement durable, dans la matinée, les thèmes de la gouvernance participative, de la corruption et de la transparence seront abordés, dans l’après-midi, lors d’un panel prévu au siège du Forum civil.

Le coordonnateur local du Forum civil, le coordonnateur du Centre de gouvernance participative (CGP) de la région et un imam y sont attendus de même que d’autres notables et autorités.

Il s’agit d’avoir un éclairage religieux, juridique sur la corruption et de mettre en relief les aspects socio-économiques de la corruption. Un radio-crochet est aussi prévu pour entretenir les jeunes des méfaits de la corruption, a annoncé Samba Diallo.

ADI/ASG


Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 175 fois
Développement durable


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 13
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance