Recherche

Sauvegarde des aires protégées : L’Afrique de l’Ouest à la recherche de 20 milliards



Vingt milliards de francs Cfa, c’est la somme qu’il faut à l’Afrique de l’Ouest pour pouvoir assurer la sauvegarde de ses aires protégées. Et c’est ce que les ministres du Cap-Vert, de la Guinée, de la Gambie, de la Guinée-Bissau, de la Mauritanie, de la Sierra Leone et du Sénégal ont sollicité hier auprès des bailleurs de fonds au cours d’une table ronde organisée à Dakar.

La table ronde pour le financement des aires protégées en Afrique de l’Ouest qui s’est tenue hier à Dakar, a été l’occasion saisie par les ministres des sept Etats concernés (Cap-Vert, Guinée, Gambie, Guinée-Bissau, Mauritanie, Sierra Leone, Sénégal) pour inviter les partenaires financiers à les aider à trouver les 20 milliards de francs Cfa nécessaires pour assurer la sauvegarde des aires protégées de la région. Initiée par l’organisation internationale Lifeweb de la Convention sur la diversité biologique (Cdb), cette rencontre avait pour autre objectif de renforcer la coordination pour le financement de solutions en faveur des zones protégées dans la région. Mais aussi de favoriser l’engagement des bailleurs de fonds dans l’appui à la gestion des aires protégées d’Afrique de l’Ouest, en particulier les éventuels nouveaux bailleurs de fonds de la sous-région.

Selon le ministre délégué au Budget, Abdoulaye Diop, le nombre d’aires protégées répertoriées a décuplé au cours de ses quarante dernières années. D’après lui, la superficie totale des aires protégées est passée de 2,4 millions de kilomètres carrés en 1962 à 20 millions en 2004. Alors que les financements n’ont pas suivi le rythme de cette expansion. Selon lui, la conséquente directe de l’insuffisance des investissements est la dégradation progressive des ressources biologiques. D’ailleurs, révèle-t-il, ‘sur les neuf sites du Patrimoine mondial que compte l’Afrique de l’Ouest, cinq sont inscrits sur la liste de sites du Patrimoine mondial en péril’.

Or, rappelle le ministre délégué au Budget, ‘les aires protégées ont de nombreux avantages sur le plan de la conversation de la biodiversité et de la protection des patrimoines culturels, car elles permettent d’assurer le maintien des services produits grâce aux écosystèmes. Elles sont aussi garantes de résultats positifs sur le plan socio-économique pour les populations’. Aussi, selon Abdoulaye Diop, il urge de mobiliser tous les acteurs en vue d’assurer un financement durable des réseaux d’aires protégées.

Pour sa part, le ministre gambien de l’Environnement, Jato Sylla, est d’avis que les allocations budgétaires faites aux aires protégées à partir de budgets nationaux des pays de l’Afrique de l’Ouest ne peuvent être qu’un objectif minimal. C’est pourquoi, dit-il, ‘nos Etats, même s’ils peuvent se réjouir de cet effort interne, sollicitent des partenaires techniques des moyens pour une gestion durable et équitable’.

En outre, les ministres de l’Environnement de l’Afrique de l’Ouest ont invité les bailleurs de fonds à les soutenir davantage afin qu’ils puissent mobiliser les 20 milliards nécessaires pour assurer la protection des zones protégées. Cependant, pour la présidente du comité de pilotage du Programme régional de conservation de la zone côtière de maritime de l’Afrique de l’Ouest (Prcm), Syvie Goyet, la région doit mettre en place un mécanisme de financement durable. Pour ce faire, dit-elle, ‘l’Afrique de l’Ouest doit mettre en cohérence les actions des différents partenaires techniques et financiers. Car, c’est le moyen le plus sûr pour accéder aux sommes requises pour la sauvegarde des aires protégées’.

Toutefois, Syvie Goyet assure que les priorités présentées seront directement basées sur les priorités nationales et régionales concernant la création efficace d’aires protégées identifiées au niveau écologique et en matière de gestion et de financement.

Paule Kadja TRAORE
Wal Fadjri

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 994 fois
Développement durable


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 13
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance