Recherche

SENSIBILISATION L'état civil, un droit, une obligation



L'association sénégalaise de coopération décentralisé (A.SE.CO.D) et la fondation Konrad Adenauer, ont procédé hier mardi 8 Avril, au siège de l'institut Konrad Adenauer, au lancement d'une Bande dessinée éducative Afrique Citoyenne, sur le thème ''Etat-Civil : l'utilité de la déclaration de naissance».

Les organisations que sont L'association sénégalaise de coopération décentralisé (A.SE.CO.D) et la fondation Konrad Adenauer, ont devant la presse, présenté d'une bande dessinée intitulé «Etat-Civil : L'utilité de la déclaration de naissance».
Cette cérémonie qui a eue lieu au siège même de ladite structure, a été l'occasion pour ces différents acteurs de procéder au lancement officiel de cet ouvrage de douze pages. Un outil de communication à but éducatif qui aura pour objectif de sensibiliser et d'éduquer les populations en l'occurrence les parents, sur l'importance et la nécessité d'enregistrer les enfants dès leur naissance.

En effet, les nombreuses difficultés engendrées par la non inscription au fichier de l'état civile, ont amené les ces différents organismes à plancher sur des mois durant sur cette question cruciale dans la vie d'un homme. Ce que nous confirme ici Sidy Dieng le président de L'Association sénégalaise de coopération décentralisé (A.SE.CO.D).

«L'objectif de notre association qui a initié ce projet depuis 2002 c'est de promouvoir des thèmes Civiques et de citoyenneté et je crois que cette bande dessinée rentre dans le cadre de cette citoyenneté. Il y a toute une problématique autour de cela, mais vous avez malheureusement une bande dessinée de 12 pages qui hélas ne peut pas aborder l'ensemble des questions. Nous avons simplement choisi de parler cette fois de la déclaration de naissance» a dit M. Dieng.

Les difficultés liées notamment à la scolarité, mais aussi l'établissement d'une pièce d'identifications telles que la carte nationale d'identité ou le passeport, sont autant de sujets évoqués par les auteurs au travers de cette bande dessinée. Sujets qui n'ont pas manqué d'alimenter les discussions entre les différents intervenant venus nombreux.

En plus, l'implication des différents acteurs et le travail en synergie de diverses personnes ou structures impliquées dans l'enregistrement des naissances à savoir les centres d'état civil et les centre de santé a été fortement soulevé. Aussi, la question de rétention d'extrait de naissance par les hôpitaux faute de moyens des parents, a été fustigée par les agents des centres d'états civils.

D'où la nécessité de faire connaitre ces éventuelles cas, via cette bande dessinée, aux populations qui selon M. Dieng, ne sont pas toujours bien informées.

Aussi selon le Directeur du centre National d'état civil, au ministère de l'aménagement du territoire et des collectivités locales, Madame DIEH MANDIAYE BA, le gouvernement a pour sa part l'intention de remédier à cette situation qui fausse bon nombre de statistiques et de données liées à la démographie au Sénégal.

«Le gouvernement va mettre en place une stratégie nationale pour l'enregistrement des enfants à la naissance avec l'appui de l'Unicef et d'autres partenaires, nous allons mener à l'amélioration des conditions de travail, la bonne tenue des registres et une meilleurs conservation des archives ainsi que l'accessibilité à l'état civile par les populations» a-t-elle laissé entendre.

Jean-Gervais NDJIMBI-NDONG
Sud Quotidien

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 149 fois
Ong-Associations


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance