Recherche

SEDHIOU-RECONSTRUCTION DU CAPITAL SEMENCIER ET SECURITE ALIMENTAIRE L’Isra rouvre le centre pilote de SEFA

Bientôt la relance des activités du centre pilote de Séfa pour une reconstitution du capital semencier et la sécurité alimentaire dans la région de Sédhiou. C’est ce qu’a annoncé ce week-end le directeur de l’Institut sénégalais de recherche agricole (ISRA), en tournée dans le sud du pays. Les parcelles emblavées de Djirédji ont constitué le point nodal de cette visite dans la région de Sédhiou.



Cette visite du directeur général de l’Institut sénégalais de recherche agricole (ISRA) s’inscrit, dit-on, dans le sillage de la promotion des spéculations céréalières afin d’assurer une sécurité alimentaire pérenne. A Djirédji, à l’ouest de Sédhiou, la délégation a visité les parcelles emblavées à hauteur de 40 Ha par Abdoulaye Diop le directeur du Conseil sénégalais des chargeurs (COSEC) non moins fils du terroir Pakaounké. « Je me réjouis de cette visite du directeur général de l’ISRA et de l’attachement du président Macky Sall et de l’ensemble de son gouvernement à la bonne politique agricole du Sénégal.

Dans nos différents sites, nous avons emblavé une quarantaine d’hectares essentiellement du maïs et ceci pour baliser la voie aux jeunes à s’investir dans l’agriculture car la terre ne ment jamais», a expliqué M. Diop. Et de poursuivre qu’ « aucun pays ne peut se développer avec la sueur de l’autre mais avec celle de ses propres fils ; il en est de même pour Sédhiou qui doit tout aussi compter sur ses enfants que nous sommes en appui à la volonté de l’Etat ».

A trois cents mètres de là, toujours dans la même collectivité locale, une vaste vallée laisse entrevoir une bonne levée des variétés de riz à la grande satisfaction du président du conseil rural de Djirédji qui en appelle au soutien des producteurs : « Certes nous avons fait de notre mieux pour réaliser ces hectares de riz mais difficilement car les terres de bas fonds sont envahies par le sel et l’acide. Nous avons fort besoin d’aménager les vallées pour accroitre les rendements et assurer l’autosuffisance alimentaire dans notre collectivité locale», a déclaré El Hadji Mamadou Lamine Diawara.
 

Les centres de Séfa et Djibélor en cours de réouverture
 
Dans l’immédiat, le directeur de l’ISRA le Dr Macoumba Diouf a promis un dispositif rapproché pour une reconstitution du capital semencier. « Nous allons très vite rouvrir le centre de Séfa à Sédhiou et celui de Djibélor à Ziguinchor pour la relance des études de reconstitution du capital semencier, et nous entendons par là, produire les semences localement avec une très bonne certification car, il ne sert à rien de faire venir les semences de Saint Louis ou d’ailleurs alors qu’il est possible de les reconstituer sur place », promet-il.

Selon lui, les bases telles que les N1 et les N2 par exemple permet l’émergence d’acteurs privés dans la filière. Et d’ajouter que le tout nouveau projet sénégalo-italien dénommé PAPSEN lancé le mois dernier à Sédhiou, d’un coût de 19 milliards de CFA, viendra en appoint à la réalisation des aménagements agricoles pour l’atteinte des objectifs en matière d’agriculture.

Moussa DRAME
Sud Quotidien



Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 258 fois
Agriculture


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 17
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance