Recherche

SEDHIOU : PREVENTION DES CONFLITS ENTRE ELEVEURS/AGRICULTEURS ET DU VOL DE BETAIL Les priorités du nouveau bureau des éleveurs

Le nouveau bureau de la maison des éleveurs du département de Sédhiou est remis à neuf hier mercredi 27 avril sous la supervision du préfet Mouhamadou Moctar Watt. Par consensus, le sieur Amadou Sow préside donc depuis cette date aux destinées de cette corporation pastorale. Les défis sont nombreux et ont pour nom prévention du traditionnel conflit avec les agriculteurs, le vol de bétail, la santé animale… Des engagements sont pris pour réduire les problèmes auxquels ils font très souvent face.



La volonté des éleveurs du département de Sédhiou a hissé hier le jeune Amadou Sow à la tête de la maison des éleveurs de ladite circonscription administrative. Trop de bruits au départ, ces éleveurs ont ensuite très vite compris que c’est dans la communion et l’esprit de dépassement que leurs préoccupations pourront trouver échos favorables notamment la santé et la sécurité de leur bétail.

Le choix a été dans un premier temps sous la forme des primaires au niveau des collectivités et circonscriptions administratives du département de Sédhiou déclare Saïba Dansokho l’inspecteur départemental des services vétérinaires de Sédhiou. Il explique qu’ « un bureau a été d’abord installé dans la commune de Sédhiou, de Marsassoum et de Diana Malary en même temps que dans les arrondissements de Diendé, Djirédji et de Djibabouya et ce sont ces six instances qui ont mis en place ce bureau départemental. Et par consensus, le choix est porté sur la personne de Amadou Sow résidant à Sédhiou et le tout fait vingt cinq membres».

Interrogé sur les attentes de cette instance, Saïba Dansokho souligne que « l’enjeu est aussi de mettre en place un bureau régional. Ils sont investis de missions de fonctionnement des activités de bien être de la corporation et de ses membres à savoir la santé animale, la sécurité du bétail, insémination artificielle, cela, ils feront de concert avec les élus locaux, les administrateurs, moi-même et l’ensemble des acteurs du secteur. Il est également attendu d’eux la prévention des conflits avec les agriculteurs, le vol de bétail entre autres problèmes. Déjà au niveau de la zone de Marsassoum, on a mis en place un comité de surveillance des transactions du bétail. Nous comptons l’élargir pour régler à longue durée les cas de vol ».

Le préfet du département les a exhorté à renforcer leur présence pour un très bon fonctionnement du bureau, seul gage, dit-il, de relever les grands défis du secteur. Dans sa toute première adresse à ses pairs, Amadou Sow les a rassuré de sa disponibilité et de son engagement à œuvrer pour la bonne marche de la corporation pastorale.


Moussa DRAME
Sud Quotidien

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 1023 fois
Agriculture


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 17
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance