Recherche

SEDHIOU : CHANGEMENT CLIMATIQUE ET ASSAINISSEMENT Un milliard et demi de francs Cfa pour relever les défis



La commune de Tanaff dans l’est de Sédhiou et ses environs, vont incessamment bénéficier d’un programme de sécurité alimentaire en adéquation avec les changements climatiques et l’assainissement du milieu. L’accès à l’eau potable est aussi inscrit dans les priorités pour accroitre la santé des communautés bénéficiaires. Le gouverneur de la région de Sédhiou a procédé hier, au lancement dudit programme en présence des responsables de Caritas Allemand et de Enda Eau populaire principaux bailleurs du projet.

Ce projet est parti pour une durée de six ans pour un coût total d’investissement de 3 millions d’Euro soit un peu plus d’un milliard et demi de francs CFA. Il est porté par la commune de Tanaff et ses environs sur financement de la coopération allemande CARITAS au travers de l’organisme dénommé Enda Eau-populaire.

L’objectif est de créer les conditions d’une bonne adaptation au changement climatique et faciliter la sécurité alimentaire des populations rurales bénéficiaires. Suivant Hannes Stegman, le chargé de programme de CARITAS pour l’Afrique de l’ouest, « nous entendons par adaptation au changement climatique, la gestion de l’eau, la lutte contre la salinisation des eaux, l’assainissement des zones inondées et inondables, la santé des populations et un ensemble d’activités pouvant assurer la sécurité des populations ».

A en croire Mamadou Diène, le chargé de projet Enda Eau populaire, le grand cadre que constitue Caritas intervient également en Guinée Bissau voisine pour les mêmes activités. Et Hannes Stegman de faire observer que « les passerelles entre Etats voisins permettent de renforcer le dialogue social entre les populations établies de part et d’autre des frontières, d’accompagner le processus de paix et de retour des personnes déplacées ». Dans ce même registre, une composante assainissement et adduction d’eau aussi bien à Tanaff que dans les villages à l‘entour donnera une offre de service longtemps attendue par les populations en matière d’hygiène. « Avec le programme d’assainissement, les populations auront accès à une eau de qualité. Cela évitera la prolifération de maladies telles que le choléra et le paludisme », a-t-il indiqué.

A l’occasion du lancement de ce programme, les populations ont exprimé de mille manières jusqu’aux chants et danses, la joie de voir une vieille doléance assouvie. « Nous ne pouvons que montrer notre satisfaction car ici nombreuses sont encore les familles qui s’approvisionnent en eau à partir des puits quelque fois non protégés mais avec ce programme, nous sommes sûrs que nos citoyens aurons accès à une eau de qualité », note Ibrahima Gomis, le maire de la commune de Tanaff.

Au plan économique, ajoute l’édile de Tanaff, des activités génératrices de revenus pourront assurément entretenir beaucoup de foyers, notamment le maraîchage, l’élevage et le petit commerce. A relever que cette cérémonie de lancement est présidée par le gouverneur de région, El Hadji Ange Faye, en présence de nombreux chefs de services techniques, des élus, des notabilités religieuses et coutumières de ce terroir du Brassou.

Moussa DRAME
Sud Quotidien


Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 188 fois
Développement durable


Nouveau commentaire :

Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance