Recherche

SECURITE ALIMENTAIRE : 28 milliards de l’Usaid pour appuyer le monde rural...



Lancement hier à Saint-Louis du programme quinquennal de l’Usaid pour le renforcement de l’agriculture et de la sécurité alimentaire au Sénégal.

Saint-Louis - Doté d’un budget de 28 milliards pour les années 2009 et 2010, le programme de l’Usaid pour le renforcement de l’agriculture et de la sécurité alimentaire au Sénégal a pour objectif de booster la production agricole, d’améliorer la fluidité des marchés et de lutter contre la pauvreté.

Pour ce faire, l’Usaid a déployé une stratégie qui s’articule autour de quatre pôles qui sont : l’augmentation de la production agricole, le développement des échanges commerciaux, la promotion des marchés agricoles et une contribution plus active des plus démunis en milieu rural.

Cette belle initiative du gouvernement américain a été saluée par le ministre Mme Fatou Gaye Sarr qui, venue présider la cérémonie, n’a pas manqué de souligner que l’objectif principal est de répondre aux préoccupations des populations, tout en renforçant les dispositifs du gouvernement sénégalais pour régler les goulots d’étranglement que constituent l’accès au marché et aussi la réforme foncière. « La terre ne doit pas faire l’objet de transactions financières, mais doit servir à nourrir les générations futures », a-t-elle dit, avant de lancer une invite pour assurer la sécurité foncière des populations.

Selon le ministre, toutes les spéculations ont été prises en compte et un diagnostic des produits les plus utilisés par les populations a été fait. Sur le volet exportation, le ministre s’est voulu claire. « Il faut d’abord nourrir les populations locales avant de songer à exporter », a signalé Mme Sarr, qui n’a pas par ailleurs exclu l’idée de « faire venir des investisseurs pour appuyer les producteurs à mettre en place des mécanismes d’exportation ».

Le ministre n’a pas manqué de rappeler les exigences du marché en termes de normes techniques et de compétitivité.

« Pour le gouvernement des Etats-unis, la sécurité alimentaire doit s’intégrer dans un programme de croissance accélérée, en donnant une place privilégiée au secteur privé », a indiqué le directeur de l’Usaid, M. Kevin J. Mullaly. Il a ainsi réitéré le soutien constant des Etats-unis aux efforts du Sénégal dans la mise en place d’un environnement favorable au secteur privé pour atteindre la sécurité alimentaire et renforcer la compétitivité. « Nous sommes fiers de mettre à la disposition du Sénégal des ressources importantes pour lutter contre la pauvreté et améliorer les conditions de vie des populations », a-t-il ajouté.

Samba Oumar FALL
Le Soleil

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 896 fois
Agriculture


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 17
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance