Recherche

SAINT-LOUIS : DES MESURES INCITATIVES PRÉCONISÉES POUR RÉUSSIR LA CAMPAGNE RIZICOLE EN GESTATION



Saint-Louis, 16 fév (APS) - Le directeur général de la Société nationale d’aménagement et d’exploitation des terres du delta du fleuve Sénégal et de la Falémé (SAED), Samba Kanté a souligné, mardi à Saint-Louis (Nord), la nécessité de prendre des mesures incitatives permettant d’influer sur la réussite de la campagne rizicole de contre saison chaude en gestation.

"Toutes les dispositions doivent être prises pour réussir cette campagne. Il faudra par exemple mettre à temps l’engrais à la disposition des producteurs tout en rapprochant les dépôts des zones de production", a-t-il notamment déclaré lors d’une réunion du comité régional de développement de Saint-Louis consacré au programme national d’autosuffisance en riz.

"Il est nécessaire également d’anticiper la fixation du prix du paddy, de mettre en place à temps le dispositif de lutte anti-aviaire et d’accélérer la construction de sept magasins de stockage (…)", a-t-il indiqué.

Samba Kanté a, en outre, plaidé la mise en application rapide d’une directive présidentielle instaurant un prix fixe applicable aux producteurs de la vallée du fleuve Sénégal.

Le directeur général de la SAED a aussi fait part de l’urgence de trouver une solution aux difficultés pour certains producteurs d’accéder au crédit d’acquisition du matériel agricole.

"Certains producteurs peinent à acquérir des équipements en raison de leur cherté. Il est urgent de réfléchir sur les mécanismes permettant d’alléger les remboursements. Beaucoup d’acteurs proposent de revoir la TVA sur ces produits", a-t-il souligné.

Une taxe sur la valeur ajoutée d’au moins 26 % est appliquée sur l’achat des équipements agricoles. Cette taxe peut grimper jusqu’à 50 % s’agissant d’une certaine catégorie de matériels.

Un accent a également été mis, lors de cette réunion tenue à la gouvernance de Saint-Louis, sur l’importance pour les producteurs de souscrire à une police d’assurance afin de garantir leurs investissements.

Entre 90 et 100 millions de frcs CFA ont été payés en 2015 à des producteurs souscripteurs auprès de la Compagnie nationale d’assurance agricole (CNAS) en raison d’intempéries ayant entrainé une perte de récolte, selon la SAED.

"Cette somme a couvert 6 310 hectares de perte et 800 producteurs victimes des aléas. Cela la démontre l’importance d’une généralisation de l’assurance agricole et du respect du calendrier cultural", a-t-il fait valoir.

"L’exposé du directeur général de la SAED a fait ressortir les bonds énormes réalisés dans la mise en œuvre du Programme national d’autosuffisance en riz dans la région de Saint-Louis. L’espoir est aujourd’hui permis si les différentes contraintes sont levées", a réagi Alioune Aïdara Niang, gouverneur de la région de Saint-Louis.

Les objectifs fixés à la région de Saint-Louis pour l’année en cours dans le programme national d’autosuffisance en riz portent sur une production de 642 513 tonnes de riz sur 94 150 hectares (SAED)



AKS

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 240 fois
Agriculture


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance