Recherche

Riz: le remembrement des parcelles peut faciliter la mécanisation (technicien)



Ziguinchor, 23 août (APS) – Le remembrement des parcelles peut aider à la mécanisation de la riziculture et du coup permettre l’intensification de la production, a souligné, vendredi, le chef du service départemental du développement rural de Ziguinchor, Ibrahima Badiane.

''Le remembrement, c’est le redimensionnement de plusieurs petites parcelles en une parcelle d’un tenant pour (…) permettre l’utilisation de matériel agricole’’ a précisé M. Badiane.

Il s’exprimait à l’occasion d’une visite du ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural, Abdoulaye Baldé, dans la vallée rizicole d’Essyl, dans le département de Ziguinchor.

M. Baldé a consacré le deuxième jour d'une tournée qu'il effectue dans la région de Ziguinchor à une visite des champs et du centre de l’Institut sénégalais de recherches agricoles (ISRA) à Djibélor.

Il s'est ensuite rendu à Boucotte-Diembéring, dans le département d’Oussouye, où il a visité une parcelle de riz où est appliquée la culture dite de plateau.

Les habitants d’Essyl ont démarré l’expérience de remembrement des parcelles rizicoles en 1995 dans le cadre de la coopération sino-sénégalaise, a renseigné M. Badiane.

Au total mille parcelles d’une superficie de 25 ha ont été remembrées dans la vallée rizicole d’Essyl, a-t-il fait savoir.

Le chef du service départemental du développement rural de Ziguinchor a indiqué que pour une superficie de 1066 ha de terres rizicultivables, moins de 30% sont emblavées dans la vallée rizicole d’Essyl.

Ibrahima Badiane a avancé entre autres raisons la faible mécanisation de la culture du riz avec l’utilisation par les paysans du ‘’Kandiandou’’ (hilaire, en Diola) et de la traction animale.

En raison de cette faible mécanisation, la production de riz ne couvre que six mois au niveau du village d’Essyl, a-t-il déploré.

‘’La tractation animale ne passe plus. Il faut une motorisation de la riziculture’’ a-t-il estimé, en relevant que le remembrement des parcelles va de paire avec la politique agricole du gouvernement qui veut équiper le monde rural.

Selon lui, la modernisation de la riziculture passe par l’équipement des producteurs en motoculteurs et en tracteurs.

Il a indiqué que l’objectif visé à travers le remembrement est de regrouper les parcelles rizicoles dans un même endroit pour faciliter l’introduction du matériel agricole.

‘’Si les parcelles ne sont pas remembrées, les producteurs ne pourraient pas utiliser le matériel agricole. Les paysans ont désormais compris qu’il faut procéder au démembrement des parcelles pour emblaver beaucoup plus et pour produire beaucoup plus’’ a insisté le chef de service département du développement rural.

Ibrahima Badiane a informé que le bilan céréalier est déficitaire dans le département de Ziguinchor. Selon lui, l’emblavement de toutes les superficies cultivables pourraient contribuer à renverser la tendance.


ASB/OID

http://www.bifamo.com]url:http://www.bifamo.com

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 62 fois
Agriculture


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 17
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance