Recherche

RESTRUCTURATION URBAINE : Le Sénégal lance le projet « des villes sans bidonvilles »



« Des villes sans bidonvilles ». Tel est le souhait des autorités sénégalaises qui ont lancé des études d’un programme intitulé « villes du Sénégal sans bidonvilles » et qui va concerner 5.855 hectares pour une population 1.800.000 d’individus.

Le ministre d’Etat, ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat, de la Construction et de l’Hydraulique, Oumar Sarr, a annoncé hier, à Dakar, des études d’un programme dénommé : « les villes du Sénégal sans bidonville ». Ces études sont entamées grâce à l’appui de Cities alliance dont la banque allemande de développement (Kfw) est membre. Au terme de ces études, a dit le ministre Oumar Sarr, « le Sénégal disposera d’un programme national d’amélioration et de résorption des quartiers spontanés qui concernera environ 5.855 hectares pour une population estimée à 1.800.000 personnes vivant dans la précarité dans nos différentes villes ».

M. Sarr a inauguré, en compagnie de l’ambassadeur de la République fédérale de l’Allemagne au Sénégal, son Excellence Christian Clages, le Centre polyvalent de la zone de recasement de Keur Massar.

Construit par la Fondation droit à la ville sur financement de la Kfw, ce centre d’un coût de 125.402.083 de FCfa entre dans le cadre du volet additionnel de « l’éducation de base et de formation professionnelle ».

Plusieurs réalisations

Selon le ministre Oumar Sarr, la formation qui sera dispensée dans ces centres polyvalents ouvrira aux jeunes bénéficiaires les portes de l’emploi. Ce centre constitue alors le deuxième projet de Pikine irrégulier sud (Pis) dont le montant global s’élève à 1.147.924.751 de FCfa et qui a permis, d’après M. Sarr, de réhabiliter et d’équiper trois écoles primaires. Il a également favorisé la construction et l’équipement de deux nouvelles écoles, de quatre centres polyvalents et d’un centre de formation professionnelle municipale à Pikine.

Oumar Sarr, qui a magnifié la coopération sénégalo-allemande, a rappelé que la restructuration et la régularisation foncière de 11 quartiers à Pikine irrégulier sud, d’une superficie de 190 hectares pour une population de 75.000 habitants, a été financée par la Coopération allemande en trois projets dont le cumul s’élève à plus 5.959.838.751 FCfa.

L’administrateur général de la Fondation droit à la ville, Mamadou Lamine Diouf, a indiqué que tous les travaux prévus dans l’apport financier initial dit Pis1, financé à hauteur 3,5 milliards de FCfa sont réalisés. Quant au financement complémentaire du Pis3, d’un montant de 1.311.914.000 de FCfa, il a permis de reloger une partie des victimes des inondations des bas fonds et l’ouverture des voies tertiaires dans les quartiers structurés.

L’ambassadeur d’Allemagne au Sénégal, Christian Clages, a salué la coopération sénégalo-allemande vieillie de 50 ans. Cette coopération a permis aux deux pays d’enregistrer plusieurs réalisations dans divers domaines pour le bien-être des populations.

Quant aux maires de Pikine et de la commune d’arrondissement de Keur Massar, respectivement Pape Sagna Mbaye et Mbacké Diop, ils ont salué la construction de ce centre polyvalent et invité l’Etat à équiper davantage les communes afin d’améliorer les conditions de vie des populations.

Eugène KALY
Le Soleil

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 4568 fois
Aménagement du Territoire


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance