Recherche

REDUCTION DES RISQUES DE CATASTROPHES Un moyen de lutte contre la pauvreté

La réduction des risques de catastrophes est un moyen de lutte contre la pauvreté. C'est en substance ce qui ressort d’un atelier de réflexion avec la coordination du cadre de concertation des femmes et les acteurs porteurs de dynamiques communautaires. La rencontre a eu lieu hier, mercredi 02 mars au Cercle Mess des officiers à Dakar.



« Une bonne politique de réduction des risques de catastrophes lutte contre la pauvreté ». C'est al conviction du chef de division à la Direction de la protection civile, le Commandant Amadou Canar Diop. Il l'a annoncé à l’occasion de la journée de réflexion avec la coordination du cadre de concertation des femmes et des acteurs porteurs de dynamiques communautaires tenue hier, mercredi 02 mars au Cercle Mess des officiers à Dakar. Cette rencontre, entre dans le cadre de la Journée mondiale de la protection civile, célébrée avant-hier, mardi 1er mars avec comme thème « Le rôle de la femme au sein de la protection civile ».

Selon le Commandant Amadou Canar Diop, quand il y a un malade dans une famille, cette dernière risque de sombrer dans la pauvreté, parce que « tous les membres de la famille participent à la guérison de ce malade ». Si cette maladie dépasse la famille et touche toute une population, c’est à l’Etat de mettre des moyens pour lutter contre. Cela entraine des dépenses supplémentaires qui devraient servir à lutter contre la pauvreté. C'est pourquoi, pour lutter contre la pauvreté, « le Sénégal, à travers les associations des femmes doit s’inscrire dans une logique de réduction des risques dans tous les projets et programmes pour éviter qu’une partie de la population bascule dans la pauvreté absolue », informe le chef de division à la Direction de la protection civile.

De l'avis du chef de division à la Direction de la protection civile, « l’objectif, c’est utiliser ce créneau de femmes pour mieux sensibiliser et éduquer la famille ainsi que toute la population ». Les femmes représentant un maillon important de la population « elles peuvent jouer un rôle au sein de la réduction des risques de catastrophes et les mesures à adopter en cas de catastrophe », note le Commandant Amadou Canar Diop.
Les femmes Sénégalaises ont vu la loi de la Parité adoptée en 2010. Une raison qui a poussé le Sénégal à proposer « le rôle de la femme au sein de la protection civile » comme thème de la journée mondiale de la protection. Après la cérémonie de lancement, cette deuxième phase à l'initiative de la Direction de la protection civile a réuni plusieurs organismes de femmes au Cercle Mess des officiers.

La journée de réflexion vise à susciter une participation plus massive des femmes dans le processus de sensibilisation sur le rôle de la protection civile et les mesures à adopter en cas de catastrophes. Elle devra déboucher sur la mise en place d’un « réseau des femmes pour la réduction des risques de catastrophes au niveau national et élaborer un plan d’action pour pouvoir mieux mettre ce problème de réduction au niveau de tous les projets », renchérit le chef de division à la Direction de la protection civile.

Aissatou DOUCOURE
Sud Quotidien

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 1160 fois
Développement durable


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 13
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance