Recherche

Pour faire face aux changements climatiques : Les producteurs agricoles à l’école du Radi



‘Les conditions climatiques violentes et inhabituelles telles que les inondations, sécheresse et tempêtes provoquées par les effets du changement climatique peuvent causer des désagréments sur la production agricole et ainsi affaiblir les sources de revenus les producteurs agricoles’, selon le coordinateur du Réseau africain pour le développement (Radi). Kabir Ndiaye s’exprimait hier à l’atelier de sensibilisation des producteurs agricoles sur les effets du changement climatique. Il estime nécessaire d’outiller les producteurs agricoles afin qu’ils puissent être en mesure d’œuvrer sur deux niveaux pour réduire l'impact de la variabilité ou du changement climatique sur la sécurité alimentaire.

Financée par l’Ong Christian Aide, cette formation organisée à l’intention des producteurs agricoles de Yenne et de Sangalkam vise à renforcer leurs capacités pour leur permettre de faire face aux changements climatiques. Ils ont ainsi été formés aux nouvelles technologies adaptées aux changements climatiques. ‘Les agriculteurs ont besoin d’un renforcement de capacités pour s’adapter à long terme. En plus de cela, cette nouvelle approche encourage le développement agricole ‘sans regrets’, avec des options qui augmentent l'efficacité et la flexibilité des méthodes agricoles et qui seront aussi très utiles aux agriculteurs en cas de changement des conditions à long terme’, soutient le coordinateur du Radi. Pour lui, encourager des pratiques agricoles qui résistent à la variabilité du climat par l’utilisation de variétés végétales tolérant la sécheresse est le moyen le plus efficace pour sauver les agriculteurs des méfaits causés par les changements climatiques.

Seulement, le coordinateur du Radi a tenu à souligner que le réchauffement climatique n’est pas totalement négatif sur la production agricole. ‘Les accroissements du dioxyde de carbone ont un effet fertilisant pour de nombreuses cultures, car ils augmentent les taux de croissance et l'efficience de l'utilisation de l'eau’, explique-t-il. En outre, Kabir Ndiaye estime que le réchauffement de la planète pourrait avoir quelques effets positifs pour les agriculteurs.

Paule Kadja TRAORE
Wal Fadjri

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 920 fois
Développement durable


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 13
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance