Recherche

Plan Sénégal Emergent- La collaboration entre l’ARMP et le BOS au menu d’une séance de travail



Plan Sénégal Emergent- La collaboration entre l’ARMP et le BOS au menu d’une séance de travail
Dakar, 17 sept (APS) - Le directeur général de l’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP), Saer Niang, et Ibrahima Wade, directeur général du Bureau opérationnel de suivi du Plan Sénégal émergent (BOS) ont échangé sur le cadre de collaboration entre leurs deux structures, indique un communiqué reçu à l'APS.

Saer Niang et Ibrahima Wade ont tenu, mardi, une séance de travail élargie à leurs principaux collaborateurs, selon la même source.

Elle souligne que le BOS ‘’a fait part de ses préoccupations quant aux procédures d’acquisition d’équipements destinés à l’installation de ses propres services, mais aussi dans le suivi des projets du PSE en vue de leur exécution dans la diligence et le respect des règles de transparence’’.

Le communiqué ajoute qu’outre l’examen des contraintes, ‘’il s’est agi de trouver ensemble les voies et moyens par lesquels le BOS pourrait bénéficier, à l’instar d’autres autorités contractantes, du savoir-faire et de l’accompagnement de l’ARMP dans la maîtrise des procédures de marchés’’.

Cité dans le document, le directeur général du BOS a déclaré : ‘’Tout ce que nous faisons aura besoin du cadre de passation des marchés. Je dois rappeler que la rigueur absolue est notre credo, car nous voulons être un modèle. Nous avons l’obligation de faire au mieux’’.

Il a souligné ‘’le souci majeur de délivrer non pas seulement à l’heure, mais à l’avance’’ les projets du PSE. ‘’Les attentes sont extrêmement fortes pour le gouvernement comme pour les populations. Notre souci c’est aussi la rigueur et la transparence’’, a-t-il indiqué.

‘’Les projets d’habitat social identifiés dans le PSE rencontrent des difficultés d’ordre foncier, financier et procédurier nécessitant des diligences particulières’’, rappelle le communiqué, ajoutant que le dernier point ‘’est relatif aux procédures des marchés pour les sociétés nationales et les partenariats publics privés pour la construction de logements’’.

‘’Nous étions venus à l’ARMP avec beaucoup de problèmes, globalement, nous sortons rassurés que les choses iront de l’avant. Maintenant, nous allons structurer nos dossiers (d’habitat social) pour neutraliser tous les risques et éviter, par exemple, de confondre les PPP avec les marchés publics’’, a estimé M. Wade.

De son côté, le Directeur général de l’ARMP a rassuré Ibrahima Wade ‘’de sa grande disponibilité pour la réalisation des projets du PSE dans les délais les meilleurs, mais dans le respect des procédures’’. ‘’Il va s’en dire que le meilleur accompagnement reste le rappel des règles de transparence’’, a-t-il précisé.

‘’Ce qui est difficile c’est de passer outre, alors que les procédures sont directes comme cela se passe dans tous les pays’’, a indiqué M. Niang qui s’est toutefois félicité ''des bonnes dispositions du BOS’’. ‘’Il est heureux de vous entendre dire que vous n’étiez pas venus à l’ARMP chercher des dérogations au Codes des marchés’’, a-t-il dit.

OID/AD

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 283 fois
Plan Senegal Emergent (PSE)


Dans la même rubrique :
1 2
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance