Recherche

PROJET INITIATIVE D’URGENCE Pour la relance de la production rizicole au Sénégal

Le Ministère de l’agriculture, en partenariat avec l’Isra (Institut sénégalais de recherche agricole), a présidé, le 9 novembre dernier, au Pole de Recherches de Hann, l’atelier de clôture du projet « Initiative d’urgence pour accroitre la production de riz au Sénégal ».



Pour relancer la production rizicole au Sénégal, les autorités compétentes et les partenaires financiers ont lancé en 2008, un projet d’urgence pour accroitre la production de riz. Au terme du projet, un atelier de clôture a été tenu le jeudi 9 novembre à Dakar.

C’est un projet d’urgence. Avec la crise alimentaire en 2008, le Président de la République a lancé la Goana, qui a été la réplique « pertinente » face à la crise, a estimé le Docteur Macoumba Diouf, Directeur Général de l’Isra

Le Directeur de l’Isra d’ajouter : « il fallait, pour le cas du riz, développer des stratégies, c’est dans ce cadre que le projet national d’autosuffisance en riz a été développé. M. Diouf a aussi précisé que le Sénégal dispose de 4 millions d’hectares de terres cultivables, 240 mille en terres irriguées et 400 mille hectares de terres irriguées pour la riziculture. Le Directeur de l’Isra de poursuivre en estimant que dans le cadre du projet, 12 mille producteurs ont été encadrés et 188 tonnes de semences certifiées ont été distribuées en deux ans.

Le Secrétaire Général du Ministère de l’agriculture a soutenu que cet atelier sera sans nul doute, l’occasion entre partenaires et bénéficiaires, « d’échanger de manière plus détaillée sur les stratégies de mise en œuvre des résultats obtenus et l’impact potentiel. » Et d’ajouter : « il sera également question de tirer toutes les leçons apprises sur la mise en œuvre et les résultats acquis, en perspectives de recommandations pour une production rizicole plus accrue et durable »

Le Directeur du Centre Africain pour le Riz (AfricaRice) quant à lui, a soutenu à cette occasion que le riz est devenu un produit « stratégique » dans la lutte contre la pauvreté et la faim dans le monde.

Une bénéficiaire du projet du nom de Comba Pam Koita de la région de région de Kolda, a estimé que « le projet a apporté de grands changements et a permis d’augmenter notre production. »

Cheikh NDONG
Sud Quotidien

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 972 fois
Agriculture


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 17
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance