Recherche

PRODUCTION DE LOGEMENTS ET SÉCURITÉ La SNHLM promet d’améliorer la situation

La Direction de la société nationale des HLM a promis de ne ménager aucun effort pour améliorer son service de production de logements. C’est l’assurance faite par son Directeur général, Ahmadou Moctar Bâ, interpellé à l’occasion du point de presse tenu hier, mercredi 14 janvier 2009 dans ses locaux, sis à Colobane (Dakar). Une réflexion est amorcée pour un futur partenariat avec certaines organisations dans ce sens.



nterpellé lors du point de presse animé dans les locaux de sa société hier mercredi 14 janvier 2009 dans la matinée sur la responsabilité de l’entreprise par rapport aux notions de sécurité et de qualité dans la construction, Ahmadou Moctar Bâ, Directeur général de la SNHLM n’a pas cherché ses mots. « Nous sommes très conscients de la dégradation de la situation pour ce qui concerne l’entretien et le suivi. Il faut bien entretenir. Il faut que les gens fassent un petit effort », a-t-il déclaré. Et de poursuivre : « Nous avons un rôle à jouer dans certains quartiers que nous avons créés. Il y a un volet aménagement qui nous permettra de voir nos cités comme à Fass ».

Le Directeur général de la SNHLM a révélé qu’un ravalement sera effectué dans cette cité. « Il faut nécessairement qu’on ait des hommes capables de gérer le suivi de nos réalisations ». Selon lui, « une réflexion est en cours pour un partenariat futur avec certains organismes comme la société ARAC et la mission de coopération allemande (GTZ), pour revoir leurs investissements sur le plan des aménagements ». Il faut tout de même noter que dans son plan de production de logements et de parcelles, la SNHLM a dénoué plusieurs programmes jusque dans les régions.

À Dakar, 248 appartements et 104 magasins sont réalisés à Fass Paillote, 3 immeubles de 72 appartements et 36 magasins à Cambérène. À Saint-Louis, 189 logements sont servis, Dagana, Richard Toll et Fatick ont bénéficié respectivement de 50, 25 et 50 logements. Plusieurs milliers de programmes de parcelles sont enclenchés ou déjà achevés à Dakar et dans toutes les régions. La Direction de la SNHLM a tenu toutefois à rappeler qu’elle avait mis à la disposition de l’État du Sénégal en 2005, à l’occasion des inondations, 3000 parcelles pour la réalisation du plan « Jaxaay ».

Mais malgré tous ces efforts, il faut noter que la SNHLM est décriée pour un manque de suivi de ses ouvrages. Ce qui pose un grand problème de sécurité, comme à HLM 1, HLM Fass, HLM 2, HLM 3, 4 et 6 ; et dans la banlieue à HLM Las Palmas où le manque d’eau et d’électricité est récurrent. Les routes sont aussi complètement défoncées, les rendant ainsi difficile d’accès.

Sud Quotidien

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 3616 fois
Urbanisme et habitat


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance