Recherche

POLITIQUE DE DEVELOPPEMENT : Un Observatoire national des territoires en chantier



L’Observatoire national des territoires (Onat), actuellement en chantier, est un outil d’aide à l’élaboration des projets et programmes efficaces de développement. C’est ce qui ressort de l’atelier portant sur sa maquette et qui a été présidé par le ministre de l’Aménagement du Territoire et de la Coopération décentralisée, Abdourahim Agne.

La direction de l’Aménagement du Territoire (Dat) vient de porter sur les fonts baptismaux l’Onat. Ce nouveau dispositif sera le noyau dur des potentialités et contraintes de développement de chaque terroir. La disponibilité des données fiables est une des conditions sine qua non pour la bonne élaboration de toute politique locale de développement. « Nous avons estimé que la priorité fondamentale est de créer les conditions optimales de lisibilité du territoire national dans son intégralité. La maîtrise du développement territorial, dans un pays passe par la construction d’un système d’information fiable et facilement utilisable par tous les acteurs », soutient le ministre de l’Aménagement du Territoire et de la Coopération décentralisée, Abdourahim Agne. Selon lui, pour garantir le succès des projets et des programmes de développement, il est impératif de maîtriser le mode de répartition des réalités socio-économiques du territoire. « Pour bien s’informer et opérer sans dommage le choix des options de développement appropriés, il convient au préalable de renseigner les outils de programmation et de planification », souligne le ministre. La problématique de la mobilisation et de l’utilisation des données, faudrait-il le rappeler, a eu quelques inconséquences sur les projets et programmes de développement. Les pays en développement, indique le ministre, sont souvent confrontés à l’insuffisance des moyens logistiques pour la mobilisation et la conservation des données. Ce nouvel outil devrait donc corriger ces défaillances. « Nous avons élaboré une maquette informatisée. Nous allons faire de sorte que les élus locaux puissent faire usage de ces informations », indique le directeur de l’Aménagement du territoire, Alexis Campal. Les missions de l’observatoire, c’est d’aider à la maîtrise des données fournies à chaque collectivité locale, à la création des conditions favorables à l’évaluation des actions publiques, au renforcement de la direction de l’Aménagement du territoire (Dat) dans sa tâche de coordonnateur des évaluations des politiques publiques sectorielles.

L’exécution d’une telle mission se fondera sur la collecte et le traitement des données au niveau local et central, leur actualisation et la diffusion des informations disponibles ainsi que la transcription cartographique des résultats et analyses. Les données recueillies seront condensées de façon sectorielle en indicateurs quantifiés par collectivité locale avant d’être introduit dans une base informatique reliée à un système cartographique. L’Onat comportera aussi des tableaux thématiques, des fichiers graphiques ordonnables et aura des antennes locales et régionales.

Le Soleil

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 2447 fois
Aménagement du Territoire


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance