Recherche

PNUD Conférence sur l’importance d’une approche territoriale des changements climatiques



« Vers des territoires moins émetteurs de gaz à effet de serre et plus résistants aux changements climatiques ».
Le Ministère de l’Aménagement du Territoire et de la Coopération Décentralisée et le Ministère de l’Environnement, de la Protection de la Nature, des Bassins de Rétention et des Lacs artificiels, au nom du Gouvernement du Sénégal, ont organisé, en partenariat avec le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), une conférence sur l’importance d’une approche territoriale des changements climatiques le vendredi 6 février 2009 à Dakar.

La conférence a vu la participation du Bureau PAYS / PNUD – Sénégal ; du Bureau Régional du PNUD pour l’Afrique, Mr Christophe Nuttall, Directeur, Plateforme pour les Partenariats Innovants, PNUD Genève et du Ministre d’Etat Djibo Leïty Ka, Ministère de l’Environnement de l'Environnement, de la Protection de la Nature, des Bassins de Rétention et des Lacs artificiels.
Une centaine d’experts des ministères centraux, des agences techniques de l’Etat, des collectivités locales, du milieu académique, et des associations environnementales en présence de représentants des agences de coopération ont participé à cette conférence afin de discuter des enjeux d’une telle approche adaptée au contexte sénégalais.

Le Coordonnateur du SNU au Sénégal M. Bouri Sanhouidi a rappelé que la réduction de gaz à effet de serre est devenue aujourd’hui une préoccupation pour les Nations – Unies qui à travers la convention cadre, le protocole de Kyoto et l’agenda 21 ont défini des politiques en vue de lutter contre ce phénomène. A ce titre, les NU ne peuvent que se féliciter des initiatives prises par les régions réunies au sein du réseau des gouvernements régionaux pour le développement durable.

Pour sa part, le directeur Adjoint du Bureau PNUD régional note que le Sénégal qui fait pas partie des 10 pays pilotes non choisis par la communauté internationale, a choisi de se mobiliser à travers deux régions que sont Fatick et Saint- Louis. Ce qui est en soi une démarche audacieuse et expérimentale. L’appui du PNUD par conséquent est totalement acquis à travers la variété des partenariats innovants.

Les objectifs principaux de la conférence sont : Présenter les enjeux globaux tant aux niveaux international, que national et territorial, du programme « Vers des territoires moins émetteurs de gaz à effet de serre et plus résistants au changement climatique » , Explorer les opportunités et contraintes en matière de développement et de lutte contre les effets du changement climatique au Sénégal et plus spécifiquement sur la Région de Fatick et la zone silvo-pastorale du Ferlo, Discuter des modalités opérationnelles de la formulation du programme.

On rappelle que lors du Premier Sommet Mondial des Régions sur le Changement Climatique tenu le 30 octobre 2008 à Saint-Malo (France), le PNUD, le Programme des Nations unies pour l’Environnement (PNUE) et huit Associations de Régions ont lancé une initiative conjointe nommée «Vers des territoires moins émetteurs de gaz à effet de serre et plus résistants aux changements climatiques ».

Ce programme accompagne les régions des pays en développement dans l’élaboration de leur Plan Climat Territorial Intégré. Ce plan sera mis en œuvre après l’identification de projets d’adaptation et d’atténuation au changement climatique susceptibles d’être financés par les mécanismes de flexibilité du Protocole de Kyoto ou au travers des fonds bilatéraux et multilatéraux récemment créés dans le domaine du changement climatique.

Cinq pays-pilotes, dont le Sénégal participent à ce programme en 2009 afin de préparer et démontrer lors de la quinzième Conférence des Parties des Nations Unies sur le changement climatique qui définira le régime post-Kyoto (Copenhague, décembre 2009), la pertinence d’une prise en compte du niveau régional et des enjeux d’une action sur les territoires.

Nous y reviendrons avec les résultats de la mission de formulation du programme conduite conjointement du 7 au 13 février par les partenaires du programme au Sénégal, le PNUD ainsi que trois régions ayant déjà établi leur Plan Climat (Catalogne, Poitou-Charentes et Rhône-Alpes) et ayant exprimé leur intérêt pour accompagner des régions sénégalaises.

Sources:PNUD SENEGAL

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 2262 fois
Développement durable


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 13
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance