Recherche

Ngoye (Bambey):Plaidoyer pour la plantation du jetropha



(APS) – L’inspecteur régional des eaux et forêts de Diourbel, le Colonel Ousmane Cissokho, a encouragé, dimanche à Ngoye (près de Bambey), les populations à la plantation du jetropha plus connu sous le nom de tabanani, soulignant ‘’qu’il constitue un appoint de protection des vergers et concessions mais aussi et surtout un potentiel’’.

Dans son allocution prononcée lors de la célébration de la journée nationale de l’arbre, le colonel Cissokho a exhorté les populations ‘’à dompter’’ davantage le jetropha.

‘’La productivité du jetropha peut aller jusqu’à 12 tonnes de graines à l’hectare, soit environ 600 litres d’huile’’, a souligné le Colonel Ousmane Cissé, ajoutant que le tourteau, riche en azote, peut être utilisé comme engrais organique ou, après élimination de l’alcaloïde, pour l’alimentation du bétail.

De même, a-t-il ajouté, le jetropha ‘’peut aussi donner un colorant, des tanins et son huile peut servir à fabriquer du vernis, du savon et du biodiesel après réaction d’estérification, à alimenter les moulins à grains, les pompes à eau, les lampes et les lanternes’’.

Abordant le thème de la journée, ‘’Colonisation et domestication du désert’’, le Colonel Cissokho a peint la région de Diourbel comme étant un ‘’espace en proie à une avancée pernicieuse de la désertification’’.

‘’De 1980 à 1990, les superficies des formations ligneuses de la région sont passées de 191.000 hectares à 172.000 hectares, soit un taux de régression de 10 pour cent’’, a déclaré le Colonel Cissokho.

Selon lui, les conséquences sur la nature sont désastreuses malgré les efforts considérables consentis par l’Etat et les partenaires.

Lamine Seck, président de la communauté rurale de Ngoye, par ailleurs questeur du Sénat, s’est réjoui du choix de sa localité pour abriter la célébration de la journée de l’arbre. Il a saisi l’occasion pour réaffirmer son engagement à œuvrer aux côtés des services des eaux et forêts pour réaliser un développement en matière de reboisement et de conservation des sols.

A ce propos, il a invité les 2.800 chefs de carré de sa communauté rurale à planter chacun un Jetropha et à l’entretenir. Il a aussi mis en jeu un trophée destiné à récompenser les ASC qui se seront distinguées dans la plantation et l’entretien des arbres.

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 836 fois
Développement durable


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 13
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance