Recherche

Me Souleymane Ndéné NDIAYE à la clôture du Ticaa 2011 : « Faire du tourisme un puissant levier de croissance au SENEGAL »



Le deuxième Salon international du tourisme, des industries culturelles, de l’art et de l’artisanat ou « Ticaa 2011» a pris fin hier sur une note de satisfaction aussi bien sur le plan de l’engouement que de la participation. D’importants partenariats ont été noués et des conventions pour une valeur de 64 milliards de Fcfa, signées pour la diversification de l’offre touristique.

La seconde journée du Salon a été particulièrement marquée par la visite du Premier ministre, Souleymane Ndéné Ndiaye. Une occasion pour le chef du gouvernement de renouveler l’engagement de l’Etat à faire de l’industrie touristique un puissant levier de croissance au Sénégal.

Durant 2 h d’horloge, samedi matin, le chef du gouvernement accompagné du ministre du tourisme et de l’artisanat, Thierno Lô, a tenu a fait le tour des expositions organisées dans le cadre du Salon international du tourisme, des industries culturelles, de l’art et de l’artisanat ( Ticaa 2011)» sis au village du Fesman. Me Souleymane Ndéné Ndiaye qui s’est réjoui de la dimension internationale que revêt désormais ce rendez-vous du tourisme à Dakar, a d’emblée magnifié la vision communautaire que les organisateurs ont imprimée à cette seconde édition du Ticaa. En effet, outre la participation remarquable des pays de la sous région, la présente édition a été rehaussée par la présence des Tours opérateurs, des industries touristiques et des partenaires privés venus des différents coins du monde tels que les Etats-Unis, l’Asie, le Brésil, l’Europe, entre autres. La dimension culturelle de l’événement a retenue également l’attention du chef du gouvernement. Le Premier ministre, Souleymane Ndéné Ndiaye, en a profité pour féliciter le ministre du tourisme, Thierno Lô, pour la réussite du salon et réitérer l’engagement du gouvernement à faire du secteur touristique un puissant levier de croissance économique au Sénégal. Selon le Premier ministre, le gouvernement du Sénégal est en train de créer les conditions d’émergence du secteur. Il en veut pour preuve, la récente mesure de la baisse de la TVA de 18 à 10% sur le tourisme. Des facteurs qui, dira-t-il permettront aux investisseurs privés à s’intéresser davantage au secteur.

Seydou Prosper SADIO et Aly DIOUF
Le Soleil

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 979 fois
Tourisme et hôtellerie


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance