Recherche

Matam : l'érosion fluviale suscite l'inquiétude dans certains villages



Dioudy Gourika (Matam), 10 avr (APS) - L’érosion est en train de gagner du terrain le long des villages bordant le fleuve Sénégal, de Djoudi Kourika à Diorvidol (région de Matam, nord-est), sur une distance de 100 kilomètres, poussant certains à monter au créneau pour appeler le gouvernement sénégalais à l’aide.

‘’Si rien n’est fait, avec l’abondance des pluies et le débordement du fleuve qu’on enregistre ces années-ci, cette situation peut provoquer le déménagement des habitants du +ndandé mayo+’’, a alerté Gaoussou Diacko, animateur d’une émission sur l’environnement à la station régionale de Radio Sénégal à Matam.

L’expression ‘’dandé mayo’’ désigne en pulaar la zone située sur les deux rives du fleuve Sénégal et de son défluent, le Doué, qui forme l’Ile à Morphil.

‘’Nous avons déménagé trois fois à cause de l’érosion qui avait gagné nos habitations qui étaient pourtant très loin du fleuve. A ce rythme, si rien n’est fait, les villages du ndandé mayo de la région [de Matam] vont être rayés de la carte du pays’’.

Il a suggéré aux autorités locales d’’’interdire l’extraction du sable aux habitants’’ des localités concernées.

Les populations extraient le sable pour fabriquer des briques en ciment, utilisées dans la construction de maisons en dur.
L’extraction du sable, l’abondance des pluies et le débordement du fleuve, ‘’sont les causes principales’’ qui font que ‘’l’érosion gagne du terrain’’, a relevé l’animateur de radio.

‘’Nous lançons un appel au gouvernement du Sénégal et aux autorités des collectivités locales de la région, pour qu’ils sensibilisent les populations riveraines du fleuve, afin qu’elles cessent l’extraction du sable. Ils devraient initier une politique qui pourra sauver ces populations qui vivent dans la psychose en permanence’’.

MMT/ASG

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 151 fois
Développement durable


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance