Recherche

Mangues : 15.000 tonnes exportées cette année (professionnel)



Dakar, 17 sept (APS) - Le Sénégal a exporté cette année 15.000 tonnes de mangues vers l’Union européenne (UE), malgré les contraintes logistiques et la menace de la mouche des fruits, à laquelle les agriculteurs sont confrontés, a déclaré mercredi le président de l’Interprofession horticole du Sénégal, Cheikh Ngane.

‘’Nous avons une production annuelle de 120.000 tonnes de mangue. Le record a été enregistré cette année avec 15.000 tonnes, mais avant cela (les années passées), c’était en dessous de 10.000 tonnes'', a-t-il dit lors d’un séminaire sur la présentation du projet Cadre intégré renforcé (CRI).

Le CIR est est une initiative internationale qui répond aux besoins des Pays les moins avancés (PMA) en matière de développement du commerce. Son objectif est, entre autres, d’intégrer le commerce dans les stratégies nationales de développement et de réduction de la pauvreté des PMA.

M. Ngane explique que le Sénégal a connu des taux faibles d’exportation vers l’étranger comme l’année dernière, où il y a eu 11.000 tonnes, ‘’du fait que toutes les mangues produites ne sont pas destinées à l’exportation’’.

‘'Le principal marché de l'exportation, pour le moment, est l’UE et elle n’accepte généralement que des mangues améliorées (kent et keitt), appelées mangues greffées au Sénégal, et ce sont les principales mangues qui sont destinées à l’exportation’’, a-t-il dit.

‘’Ces variétés ont un potentiel de 30.000 tonnes à peu près. Je pense que c’est cela la principale raison. Il y a également le fait que la période de production de mangues au Sénégal commence du mois de mai à septembre et cette période coïncide avec l’hivernage’’, a-t-il expliqué.

Durant cette période, poursuit M. Ngane, les agriculteurs sont confrontés à des contraintes logistiques. ''La principale période record, c’est le mois de juillet et c’est une date où les pluies s’installent. Et quand elles sont là, il y a plus de difficultés à sélectionner les mangues destinées à l’export'', a encore dit M. Ngane.

‘’Nous sommes également envahis par l’infection de la mouche des fruits’’, a déploré le président de l’Interprofession horticole du Sénégal, soulignant que ‘’toutes ces conditions font qu'exploiter 15.000 tonnes sur un potentiel de 40.000 tonnes de mangues exploitables n’est pas négligeable’’.

‘’Je pense que nous sommes vers une bonne progression, et il faut retenir que toutes les mangues produites ne sont pas destinées à l’exportation de même que toutes les variétés ne sont pas destinées à la transformation industrielle’’, a-t-il ajouté.

SK/ASG

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 87 fois
Agriculture


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 17
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance