Recherche

MUTUELLES D’EPARGNE : Les tontines améliorées comme solution



Les femmes des régions de Tambacounda, Kédougou et Kolda ont une botte secrète face à la crise financière. Les traditionnelles tontines revues, corrigées et améliorées par le programme Epargner Pour le Changement « EPC » ont permis à leurs 25 396 femmes membres, de mobiliser globalement 130 694 221FCFA comme épargne, dont 106 715 790 F CFA octroyés sous forme de crédits.

KEDOUGOU - Aïssata Aya Ndiaye, présidente régionale des groupements de promotion féminine et vice-présidente du conseil régional de Kédougou ne tarit pas d’éloges sur les transformations sociales constatées dans les localités qui ont adopté le programme exécuté par L’ONG la Lumière en partenariat avec Oxfam america. Pour Khadidiatou Cissokho, bénéficiaire du programme et membre du groupe Kambing de Sabodala, La Lumière s’investit dans l’encadrement, la promotion et la protection des femmes domestiques de maison par la mise en place de garderies d’enfants communautaires et surtout l’identification, l’accueil, la prise en charge, le retour en famille et la réinsertion sociale et professionnelle des enfants de la rue. Dans le cadre de l’assistance aux soutiens aux personnes vivant en milieu carcéral et la lutte contre le Vih/Sida. Pour Madame Cissokho, hormis l’indépendance financière, les femmes du monde rural ne souffrent plus de la famine pendant les périodes de soudures. Grâce à EPC, elles ont toujours de l’argent et achètent de la nourriture pour épauler leurs époux. Par ailleurs, si à Kédougou par exemple, nous avons assisté à la création d’un marché hebdomadaire et d’un jardin maraîcher dans la zone de Khossanto, à Tamba, elles ont acheté des ustensiles de cuisines qui sont mis en location et des nattes de prière pour l’équipement des mosquées, entre autres.

Pour le secrétaire exécutif de l’ONG La Lumière, Ibrahima Sory Diallo, dans ces localités, en termes d’impacts positifs, on peut noter « le renforcement de l’entente et de la cohésion des femmes dans les villages, la promotion du leadership féminin, la promptitude à aller vers les structures de santé, l’accession des femmes aux instances de prise de décisions aux dernières élections locales. Cette tendance ira se renforçant et se cristallisant avec l’avènement des associations de groupes EPC qui peuvent constituer d’importants outils de plaidoyer/lobbying ,dira le secrétaire exécutif de La Lumière. Cette dynamique qui du reste est fortement soutenue par un cycle de formations en faveur des bénéficiaires appelées agents « réplicateurs », ne manquera pas de booster la prise d’initiatives économiques d’envergure communautaire au point d’apporter les changements aux plans sociaux, économiques et politiques. Pour asseoir ces changements, la méthodologie intègre une dimension santé en prenant en charge les maladies comme le paludisme, et la lutte contre la mortalité maternelle et infantile, qui souvent grèvent le budget familial

Pape Demba Sidibé
Le Soleil

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 1805 fois
MICRO-FINANCE


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance