Recherche

MUTUELLE D’EPARGNE ET DE CRÉDIT POKNIT : Appui aux femmes dans la lutte contre la pauvreté.



Avec l’appui d’une structure caritative basée en Allemagne (KLB), la Caritas a invité depuis mars 2000 un programme de micro crédit pour lutter contre la pauvreté des femmes des départements de Fatick et Mbour. Dix années après, le programme va connaître une mutation institutionnelle avec la mise en place d’une mutuelle d’épargne et de crédit.

Avec un niveau appréciable de capitalisation, Caritas Dakar a fini de se convaincre de l’appropriation par les populations, du programme mis en place. Caritas Dakar entend amorcer un important pallier visant à formaliser les activités de collecte d’épargne et de crédit. Un bébé ne se porte pas éternellement dans le dos, il faut savoir arrêter, le sevrer et l’accompagner à se prendre en charge. C’est justement ce que Caritas est entrain de faire avec la tenue de l’assemblée générale constitutive de sa mutuelle d’épargne et de crédit POKNIT (économie solidaire) tenue le week-end dernier à Mbour. C’est depuis Mars 2000, faut-il le rappeler, que Caritas avait initié un tel projet qui à la date de juillet 2010 a octroyé à la caisse de Mbour 454 millions pour 112 dossiers et 208 millions pour 494 dossiers à Fatick. Selon le directeur de Caritas Abbé Jean Marie ndour, la mise en place de la mutuelle tend à davantage responsabiliser la femme après avoir pendant 10 ans travaillé avec elle. Cela entre dans le cadre de la pérennisation consistant à laisser les bénéficiaires se gérer. Jusque là, il apprécie positivement les activités menées dans l’environnement économique du département de Mbour. La responsable du programme, Madame Thérèse Ndiaye Kane a pour sa part révélé que le programme compte plus de 1000 membres. Des femmes qui ont mené des activités allant de l’embouche à la transformation des fruits et légumes en passant par le petit commerce.

Amath sigui Ndiaye
Le Soleil

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 1848 fois
MICRO-FINANCE


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance