Recherche

MODERNISATION ET INTENSIFICATION DE L’AGRICULTURE : 1400 motoculteurs pour la Casamance et Fatick



Pour la préparation de la campagne agricole 2010-2011, l’Etat a pris des mesures anticipatives dans l’encadrement et l’accompagnement des agriculteurs. C’est ce qui ressort du point de presse organisé mardi autour de la mise en place des inrants au terme de laquelle, outre 1400 motoculteus pour la Casamance et Fatick et 1000 tracteurs commandés, 51 000 tonnes d’engrais, 50 000 tonnes de semences d’arachides sont prévues.

Cette année coïncidant avec la Goana III, des efforts supplémentaires seront même consentis, selon les services du ministre de l’Agriculture Fatou Gaye Sarr, notamment en appui aux filières émergentes (sésame, banane, manioc). Alors que pour les spéculations traditionnelles comme le riz, le maïs et le sorgho, les acquis vont être consolidés. Pour cause de précocité de l’hivernage qui y est attendu dès le mois de juin, c’est la région naturelle de Casamance qui retient toute l’attention, un lot de 1400 motoculteurs lui étant destiné en même temps qu’à la région de Fatick. La préoccupation essentielle et constante de l’Etat étant d’y « donner un nouveau souffle à la production agricole, plus particulièrement à la riziculture pluviale à la faveur du retour progressif de la paix ». En outre, 15 moissonneuses batetuses, du matériel de décorticage et des presses à huile seront distrbués, en attendant l’arrivée des 1000 tracteurs commandés en Iran et qui devraient booster le programme d’autosuffisance en riz. En ce qui concerne l’engrais (également subventionné), l’Etat prévoit la distribution de 51000 tonnes, toutes espèces confondues, avec un accent particulier sur les biopesticides et les biofertilisants, notamment le Green Muscle et le phosphate de Matam. Dans l’objectif ultime de réalisation de l’autosuffisance alimentaire fixé par le Président Wade, en appui constant au secteur rural, à travers le Syndicat des Producteurs, Pasteurs et Pêcheurs du Sénégal (SYNAEP/JAPANDOO), l’encadrement ne sera pa en reste. L’Agence du Plan REVA poursuivra ainsi la mise en place et le renforcement des pôles agricoles, en direction des sept fermes déjà crées, alors qu’un pôle est envisagé à Kédougou, ainsi que des dizaines d’autres fermes et domaines agricoles partagés, à travers le pays. L’Isra ne sera pas en reste, qui, en plus de la poursuite du progrrame de plantations de biocarburants, avec une commande en Inde de 200 tonnes de semences de jatropha, mettra également à la disposition des paysans 50 000 tonnes de semences d’arachides subventionnées. Selon le minsitère de l’Agriculture, « la mise en place des produits subventionnées a démarré depuis le début du mois de mai dans les zones Sud, ou les premières pluies utiles sont attendues en début juin » et sera modulée à travers le pays suivant le calendrier cultural.

F.S. (Infos : Yoro Sarr)
Le Soleil

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 1965 fois
Agriculture


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 17
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance