Recherche

MBOUR, TIVAOUANE, DIOURBEL, MBACKE ET RICHARD-TOLL : 16,4 milliards de FCfa l’Union européenne pour l’assainissement



Le ministre d’Etat, ministre de l’Economie et des Finances et l’ambassadeur, chef de délégation de l’Union européenne (Ue) à Dakar, ont procédé hier, à la signature de la convention de financement du 10ème Fonds européen pour le développement (Fed). Cette convention, d’un montant de 16,4 milliards de FCfa, est destinée à l’assainissement des eaux pluviales de 5 villes secondaires.

25 millions d’euros, soit plus de 16,4 milliards de FCfa, c’est le montant de la convention signée hier entre le ministre d’Etat, ministre de l’Economie et des Finances et l’ambassadeur, chef de délégation de l’Union européenne à Dakar. Cette convention de financement doit servir au financement des travaux d’assainissement des eaux usées de Mbour, Tivaouane, Diourbel, Mbacké et Richard-Toll.

Selon Abdoulaye Diop, le projet vise, entre autre, la prise en charge du système d’assainissement collectif pour des quartiers denses du centre de Mbour, semi collectif pour les quartiers en bordure du fleuve pour Richard-Toll, des systèmes d’assainissement individuel pour les autres quartiers de ces deux villes. Il permettra aussi de prendre en charge des latrines et systèmes individuels de traitement ou raccordement au réseau pour les écoles et centres de Santé de ces 5 villes secondaires. Il permettra également la création d’une station de traitement de boues de vidange pour chacune des villes, ainsi que la sensibilisation des populations. Ce financement fait suite à celui du 9ième Fed qui a permis de réaliser une première phase qui portait sur l’assainissement eaux pluviales des mêmes localités, limitant ainsi considérablement l’impact des inondations d’hivernage sur leur territoire.

L’accès à l’eau potable et à l’assainissement constitue le deuxième secteur de concentration de la coopération entre l’Ue et le Sénégal.

« Si, pour l’eau potable, les villes sénégalaises sont en voie d’atteindre les objectifs du millénaire, c’est malheureusement loin d’être le cas pour l’assainissement », a dit Gilles Hervio, justifiant cette appui qui permettra de rendre plus salubre le cadre de vie des 90.000 personnes directement concernées.

La Convention de financement a été signée tardivement du fait de la mise à disposition du projet par les collectivités locales bénéficiaires, du foncier nécessaire à la réalisation des ouvrages. La signature est faite devant le ministre de l’Assainissement, Adama Sall, le directeur de l’Onas mais aussi les maires des collectivités locales concernées.

MM. Abdoulaye Diop et Gilles Hervio ont insisté sur l’entretien des ouvrages dont le démarrage de la construction devrait se faire dans les meilleurs délais et avec tous les atouts nécessaires.

Aly DIOUF
Le Soleil

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 2103 fois
Eau et Assainissement


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 8
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance