Recherche

Les travaux du réseau d'assainissement de Médina Baye prendront fin avant le Gamou (ministre)



Kaolack, 17 jan (APS) – Les travaux de reprise du réseau d'assainissement de la cité religieuse de Médina Baye (Kaolack) seront achevés avant le début du Gamou prévu dans la nuit du 23 au 24 janvier, a annoncé le ministre de l'Aménagement du territoire et des Collectivités locales, Arame Ndoye.

Venue mercredi dans la capitale du Saloum constater l'état d'avancement des chantiers ouverts depuis août 2010 mais qui avaient connu un certain retard, Mme Ndoye a soutenu que les travaux vont finir avant la célébration de l'anniversaire de la naissance du Prophète Mouhammed (PSL), du moment que "les contraintes sont maintenant levées".

Les différences de vues qui avaient existé entre l'Agence d'exécution des travaux d'intérêt public (AGETIP) et l'entreprise chinoise Henan Chine étant désormais levées et les travaux se poursuivent à un rythme satisfaisant, a relevé Mme Ndoye, se disant convaincue qu'il n'y a pas de raison que les chantiers n'aboutissent avant le Gamou.

Pour sa part, le Khalife de la famille tidiane de Médina Baye, El hadji Cheikh Ahmet Tidiane Ibrahima Niasse, a salué la décision des autorités de réhabiliter le réseau d'assainissement de la cité fondée par Ibrahima Baye Niasse.

"Nous avions élevé nos voix, écrit des lettres au chef de l'Etat, au Premier ministre et au ministre (de tutelle) parce que les chantiers avaient connu un arrêt lié à des difficultés survenues entre l'AGETIP et l'entreprise chinoise", a déclaré le guide religieux.

"Nous nous sommes faits entendre parce que nous avions peur que les promesses tenues ne soient rangées dans des tiroirs comme cela se faisait dans un passé récent", a relevé El Hadji Cheikh Ahmet Tidiane Ibrahima Niasse. A quelques jours du Gamou, le visage de certains coins de la cité religieuse n'était pas reluisant, selon lui.

"Les habitants du côté sud de la cité vivaient un calvaire parce que leurs maisons recevaient toutes les eaux domestiques venues du centre, les ruelles étaient impraticables du fait des trous creusés par les ouvriers et les gravats obstruant le passage", a dit le chef religieux.

Le Khalife de Médina Baye a rappelé que tout le système d'assainissement avait était fait sur fonds propres par la famille de son fondateur. Il a terminé l'entretien en priant pour la réussite du régime actuel dans sa mission consistant à améliorer les conditions de vie des populations.

"Les travaux se sont accélérés depuis au moins des semaines avec la présence effective sur le terrain de tous les responsables du projet qui font la navette entre Dakar et Kaolack", a indiqué le point focal des techniciens chinois, Cheikh Seck.

Selon M. Seck, les problèmes de dépassement de quantité de blindage qui ont existé entre l'AGETIP et Henan Chine ont été surmontés et le projet qui est selon lui d'une importance capitale pour la cité très fréquentée de Médina Baye a repris départ.

Il avait démarré en août 2010 et devrait en principe être terminé 10 mois plus tard, mais des dissensions ont été à l'origine de son arrêt qui a amené le Khalife El Hadji Cheikh Ahmet Tidiane Ibrahima Niasse a rappelé, à travers moult lettres, les promesses du gouvernement, a souligné M. Seck.

Le point focal des techniciens chinois a souhaité l'extension dans le futur du réseau dans les autres quartiers périphériques et a informé que la partie chinoise a accepté d'inclure les maisons de certains chefs religieux, écoles et dispensaires dans le projet en cours.

PON/BK

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 183 fois
Eau et Assainissement


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 8
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance