Recherche

Les guides prônent la création d’une direction des sites touristiques



Mbour, 3 nov (APS) – Les membres de l’Association nationale des guides touristiques du Sénégal (ANGTS) ont proposé, dimanche, la création d’une Direction des sites dont les missions seraient de recenser, de restaurer, de promouvoir, de faciliter leur accès et même d'en créer d’autres, afin d’en faire un produit dans le cadre de la diversification de l’offre touristique.

Ils étaient en conférence de presse à la salle des délibérations de la mairie de Mbour (ouest) pour, précisent-ils, attirer l’attention des autorités sénégalaise sur la situation du tourisme en général et des guides en particulier.

Ils ont aussi, par la voix de leur président Mody Wélé, plaidé pour la facilitation des procédures d’obtention du visa sénégalais. ‘’C’est connu, les visiteurs potentiels éprouvent moult difficultés pour trouver le nouveau sésame qui leur ouvre les portes de notre pays. [...]’’, a regretté M. Wélé.

‘’Nous avons peur et nous avons des raisons d’en avoir, surtout à cause de l’introduction du visa dans le tourisme et qui constitue un véritable manque à gagner [...]. Nous ne mettons pas en cause les visas, nous voulons que les procédures soient allégées. Ce ne sont pas les 50 euros [plus de 32.000 FCFA] qui dérangent les touristes qui veulent venir chez nous, mais plutôt les procédures très difficiles’’, a-t-il fait remarquer.

Cette situation liée à la délivrance du visa prive le Sénégal de plusieurs milliers de clients, a-t-il estimé. Les guides proposent ainsi un paiement direct au niveau des postes frontières et de penser à l’instauration d’’’un visa de courtoisie’’ pour les acteurs du tourisme solidaire.

En outre, ils proposent de réactualiser la formation des personnels du tourisme. ‘’Dans notre pays, les programmes enseignés dans les écoles de formation touristique et hôtelières datent, pour l’essentiel, des années 70. A l’heure de la nourriture diététique, de l’E-tourisme, de gros efforts sont rapidement à faire dans ce domaine’’, a plaidé Mody Wélé.

‘’Les professionnels du secteur qui sont à la base souffrent énormément du peu de cas qui est fait de leur situation sociale. Les emplois y sont précaires, les salaires trop bas et sans commune mesure avec les prix payés par les touristes pour jouir des prestations que pourtant les professionnels eux-mêmes servent. C’est ce qui explique le manque de motivation et, surtout, la fuite des cerveaux, car ils aspirent tous à aller monnayer leur talent en Europe’’, a expliqué M. Wélé.

Par ailleurs, les guides ont, au cours de leur face à face avec les journalistes, signalé que les conditions d’accueil au niveau de l’Aéroport de Dakar doivent être revues de fond en comble, en remettant au goût du jour l’idée d’affecter ‘’temporairement’’ le terminal des pèlerins aux vols charters.

‘’Il faut assurer la tranquillité et la sécurité des touristes à travers la mise en service de la Police touristique, contrôler strictement les divers prestataires par le biais d’une inspection régulière et inopinée des hôtels, restaurants, agences, etc., afin de lutter contre le vagabondage dans les sites touristiques, avec la présence de faux guides, de marchands ambulants, de mendiants, de malades mentaux, etc.’’, ont suggéré les guides touristiques du Sénégal.


ADE/ASG

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 46 fois
Tourisme et hôtellerie


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance