Recherche

Les changements climatiques ’’coûtent cher’’, affirme un officiel



Dakar, 22 oct (APS) - Le chef du comité ‘’Changement climatique’’ du ministère de l’Environnement, Madeleine Sarr, a soutenu jeudi à Dakar que le Sénégal paie cher le réchauffement climatique, bien que n’étant pas un grand pays émetteur de gaz à effet de serre.

‘’Nous ne sommes pas un grand pays émetteur de gaz à effet de serre, mais quand même nous subissons les changements climatiques. Ça nous coute très cher de faire face aux changements climatiques’’, a-t-elle notamment indiqué.

Mme Sarr s’exprimait au cours d’un petit-déjeuner de presse sur la présentation des conclusions initiales du rapport ‘’Africa talks climate : Senegal’’ (L’Afrique parle du climat : cas du Sénégal), organisé sous l’égide de BBC World Service Trust Research et du British Council.

L’étude réalisée sur le Sénégal note que ‘’les besoins en information et en communication des populations devraient être au cœur de toute initiative relative au changement climatique’’.

Interrogée sur les préparatifs du sommet mondial sur le réchauffement climatique, prévu à Copenhague au Danemark, Mme Sarr a fait savoir que ‘’ce qu’on essaie de faire au niveau africain, c’est de poser tous nos problèmes en même temps et on essaie de voir nos zones de convergence’’.

‘’L’Afrique aura une position commune. L’Afrique travaille déjà sur une position commune’’, a-t-elle insisté.

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 620 fois
Développement durable


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 13
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance