Recherche

Le secteur agro-sylvo-pastoral doté d'un mécanisme d'appui aux acteurs



Dakar, 11 fév (APS) - Le Fonds national de développement agro-sylvo-pastoral (FNDASP) dont l'ambition est de mobiliser 500 millions de francs CFA destinés au financement de services agricoles compte s'imposant comme un mécanisme d'appui institutionnel aux organisations professionnelles, a fait savoir mardi, à Dakar, son directeur exécutif Jean Sarr.

"Le Fonds est devenu aujourd'hui une réalité" et doit être pérennisé pour qu'il puisse contribuer au bien-être rural, a dit M. Sarr, à l'occasion de la cérémonie officielle du lancement dudit Fonds.

"Nous sollicitons une confiance pour relever le défi de la mobilisation des ressources et des financements des projets de services agricoles", a-t-il déclaré, avant de saluer la prouesse des femmes rurales qui sont des modèles dans le développement rural.

Il a relevé que le Fonds national de développement agro-sylvo-pastoral (FNDASP) a pour objet de financer, sur une base compétitive et contractuelle, des programmes de services agricoles à travers la formation des producteurs et l'appui institutionnel aux organisations de producteurs.

Dans ce cadre, le Fonds devrait contribuer à l'amélioration des conditions de vie en milieu rural, en aidant à mettre à la disposition des acteurs à la base des fermes agricoles de qualité, a indiqué M. Sarr.

"La démarche du Fonds a été initiée par les acteurs ruraux dans un système de pérennisation qui se fera par la contribution des acteurs locaux. Il s'agit d'aller chercher des ressources au niveau des organisateurs de producteurs, du secteur privé, des collectivités locales et de l'Etat", a-t-il précisé.

Selon Jean Sarr, le programme de productivité agricole a déjà mis en place un montant pour le démarrage des activités agricoles du Fonds.

"Il s'agit de démarrer à partir d'un diagnostic au niveau de la base, des chaines de valeur et des filières. A partir de ce moment, une fois les priorités dégagées et la problématique, les activités de recherche, de conseil et de formation pourront ainsi être identifiées et devront être financées auprès de ces producteurs", a expliqué le directeur exécutif du Fonds.

A partir de ce moment, la rentabilité, la productivité et le revenu au milieu rural seront augmentées, a-t-il affirmé. "En retour, les producteurs viendront (en appoint au Fonds) et lui permettront d'assurer un financement des activités", a souligné M. Sarr.

Il a dit que "tout cela se fait par une sécurisation des activités pour que l'ensemble des acteurs jouent pleinement leur rôle, car l'agriculture est un tout".

"C'est un système agro-sylvo-pastoral qui permettra de dégager un surplus et de sécuriser à travers les acteurs qui seront impliqués dans les différentes chaines de valeur", a soutenu le directeur exécutif du FNDASP.






SBS/BK

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 199 fois
Agriculture


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 17
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance