Recherche

Le Sénégal aurait dû organiser le TICAA après son indépendance (PM)



Dakar 28 mai (APS) – Le Premier ministre, Souleymane Ndéné Ndiaye, a estimé, samedi à Dakar, que le Sénégal aurait dû commencer à organiser le Salon du tourisme, des industries culturelles et de l’artisanat d’art (TICAA) depuis son accession à la souveraineté internationale.

‘’Ce que nous regretterons, c’est que ce Salon n’ait pas existé depuis l’indépendance du Sénégal parce que il et vrai que nous organisons des foires, des manifestations qui donnent l’occasion à certains de montrer ce qu’ils savent faire, mais organiser sur un même lieu et au même moment une rencontre qui permet aux professionnels des secteurs du tourisme et de l’artisanat d’exposer à la face du monde les produits de leurs réflexions, on en a besoin’’, a dit le Premier ministre.

Il donnait ainsi ses impressions à l’issue d’une visite de plus de 3 heures des stands installés sur le site du village du Festival mondial des Arts nègres qui accueille la 2-ème édition du TICAA, ouverte vendredi à Dakar.

‘’C’est une initiative qui va permettre surement d’impacter le tourisme, mais aussi de donner aux artisans l’opportunité de vendre leurs produits aux touristes très présents à cette présente édition du Salon’’, a-t-il ajouté.

Certes, ‘’la crise internationale a impacté surement sur les chiffres parce que le tourisme c’est l’affaire de gens qui ont pu épargner quelque chose pour voyager, mais avec la relance qui se dessine partout dans le monde, nous pouvons espérer que le tourisme sénégalais pourra bénéficier de la croissance mondiale en cours’’.

Au Sénégal, le Gouvernement a créé les conditions d’un essor du tourisme, d’abord, en permettant aux professionnels de baisser leurs charges à travers la baisse de la TVA sur le tourisme de 18 à 10%, ensuite à travers tous les investissements et toutes les facilitations qu’offrent le Sénégal, selon Souleymane Ndéné Ndiaye.

L’objectif, précise M. Ndiaye, vise à permettre aux Sénégalais et aux étrangers d’investir dans le secteur du tourisme et aux artisans de pouvoir venir dans les lieux de tourisme pour exposer leurs produits.

‘’L’espoir est permis avec ce que j’ai vu. C’est vrai que pour travailler il faut de l’argent, mais le Gouvernement crée les conditions pour que les institutions de microcrédit, les institutions bancaires puissent aussi mettre à la disposition de ce qui le veulent et qui peuvent rembourser l’argent nécessaire pour leur investissement’’, a souligné le Premier ministre.

Au terme de sa visite qui a pris fin vers 15 heures, il a félicité le ministre du Tourisme d’avoir pensé à organiser ce salon qui donne l’occasion aux professionnels du tourisme et aux artisans du Sénégal de faire valoir leurs talents.

Le Salon, qui a pour thème ‘’Grappe TICAA : Levier pour un Tourisme durable’’, est ‘’un outil majeur de promotion en vue de renforcer le dispositif institutionnel’’.

Désormais inscrit dans l’agenda des grandes rencontres professionnelles internationales du tourisme, il devrait permettre de renforcer la visibilité de la destination sur le marché touristique mondial.

A travers le Salon, les différentes facettes qui reflètent la richesse touristique, culturelle et artistique du Sénégal sont présentées sous formes d’expositions et d’animations variées.

ADL/ASG

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 702 fois
Tourisme et hôtellerie


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance