Recherche

Le DG de l’ANEV prône un partenariat avec les entités s’activant dans l’expérimentation du biocarburant



Lompoul (Kébémer), 26 jan (APS) – Le colonel Demba Mamadou Bâ, directeur général de l’Agence nationale des écovillages (ANEV), a souligné, dimanche, la nécessité d’établir un partenariat avec les Organisations non gouvernementales qui s’activent dans l’expérimentation du biocarburant au Sénégal, afin de permettre une consolidation des réalisations faites dans les éco-villages du pays.

‘’Les résultats de la recherche sur le biocarburant obtenus dans les parcelles expérimentales pilotées par des ONG dans la région de Louga (Nord) nous poussent à vouloir nouer un partenariat, pour consolider les acquis et pérenniser les réalisations dans les éco-villages’’, a-t-il déclaré à l’APS.

Le directeur général de l’ANEV s’exprimait l’issue d’une visite effectuée le même jour dans les parcelles expérimentales du biocarburant, à travers notamment le Jatropha de Potou, dans le département de Louga et de l’éco-village de Lompoul, dans le département de Kébémer.

‘’Ce que nous voulons à long terme c’est produire de l’huile à partir du Jatropha pour faire fonctionner certaines machines et certains engins tels que les moulins à mil’’, a indiqué le colonel Bâ, accompagné pour l’occasion par des membres du comité de pilotage du projet des éco-villages.

‘’Aujourd’hui, si nous parvenons à maîtriser la production de graines, cela nous permettra de transformer ces graines en huile pour faire fonctionner certains engins’’, a-t-il fait valoir.

‘’C’est la première fois que nous avons pris l’initiative de faire visiter les réalisations du projet à des membres du comité de pilotage. Ce que nous avons vu réconforte et rassure sur la réduction de la pauvreté qui est effective à Lompoul’’, a-t-il affirmé.

Le village de Lompoul, situé à une trentaine de kilomètres de la ville de Kébémer, a pu être doté, à la faveur du projet des éco-villages, de périmètres maraichers, en plus d’une réserve agroforestière en gestation. Un campement touristique en construction dans cette localité où vivent 600 personnes devrait être fonctionnel avant la fin du mois de février.

Le colonel Bâ est convaincu que ''les éco-villages constituent la base fondamentale qui permettra demain aux populations de booster le développement''. Selon lui, ''c’est important et nous sommes dans ce sillage’’ .

Le directeur de l’ANEV a en outre réaffirmé la volonté des pouvoirs publics d'ériger des éco-villages sur toute l’étendue du pays. ‘’Nous en sommes à 64 villages. Il est essentiel de mettre en place un modèle porté par les populations plutôt que de démultiplier les éco-villages sans les adapter au milieu’’, a-t-il dit.




AKS/AD


Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 97 fois
Développement durable


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 13
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance