Recherche

La gestion des ressources naturelles passe par des alliances, selon Racine Kane



Dakar, 19 mai (APS) – La gestion durable des ressources naturelles doit se faire à travers notamment des alliances, a estimé mercredi à Dakar, le chef de mission de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), Racine Kane.

‘’Les liens que nous avons tissés montrent que le combat de la gestion durable de nos ressources naturelles ne pourrait se mener de façon solitaire’’, a affirmé M. Kane à l’ouverture de l’atelier d’information et de sensibilisation des parlementaires sur les thématiques pêche, mangrove et hydrocarbures qui s’est ouvert pour une durée de quatre jours à Dakar.

A cet égard, il a souligné que cela requiert ‘’des alliances, des collaborations, des partenariats à tous les niveaux’’, estimant que ‘’ la seule exigence sera d’y mettre de la volonté, de la détermination et un engagement à la hauteur des défis à relever’’.

Venu présider cet atelier de sensibilisation, le président du Sénat, Pape Diop, a indiqué que ‘’cette étape de Dakar est importante dans le processus de renforcement des capacités des institutions parlementaires’’.

Ce renforcement se fera, a-t-il précisé, ‘’par la mise en place d’organisations de dialogue et de concertation entre les élus nationaux et le peuple pour une gestion efficiente des ressources du littoral’’.

‘’Vous [membres du réseau des parlementaires] avez apporté une contribution importante à la défense et à la vulgarisation de la position africaine sur les négociations’’, a déclaré M. Diop.

Selon Pape Diop, cet ‘’atelier aborde des thématiques essentielles pour le développement économique et social de nos pays, la pêche, les hydrocarbures, et la gestion de la formation des mangroves’’.

Partageant la même vision que Racine Kane, il a ajouté : ‘’Grâce à la synergie de nos actions et l’harmonisation des politiques de nos législations, nous pourrons garantir la réussite de nos Etats dans ces domaines’’.

‘’Si nous voulons asseoir durablement la stabilité politique et sociale de nos nations, nous devons nous atteler à trouver tous ensemble des consensus forts pour la conservation et la gestion de notre littoral’’, a poursuivi Pape Diop.

Quant à Lamine Thiam, questeur de l’Assemblée nationale et président du Réseau des parlementaires pour la protection de l’environnement (REPES), il a appelé les parlementaires ‘’à renforcer leur détermination et asseoir leur leadership pour une meilleure sauvegarde de l’environnement dans leurs pays respectifs’’.

Des parlementaires de la Sierra Léone, du Sénégal, du Cap Vert, de la Guinée Bissau, de la Guinée, de la Gambie et de la Mauritanie participent à l’atelier d’information et de sensibilisation organisé par l’Alliance des parlementaires et élus locaux pour la protection de l’environnement des pays du littoral ouest africain (APPEL).

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 1795 fois
Développement durable


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 13
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance