Recherche

La SONES invite les ménages sénégalais à économiser l'eau



Rufisque, 17 mars (APS) - Le Directeur général de la Société nationale des eaux du Sénégal (SONES), Abdourahmane Diouf, a invité les ménages sénégalais à privilégier les économies d’eau et à penser, dans leur consommation, aux prochaines générations.

Pour donner aux générations futures la chance de disposer d’une eau potable en quantité et en qualité, ‘’c’est la génération actuelle qui doit faire dans la rationalisation de la consommation de l’eau’’, a-t-il indiqué.

M. Diouf s’exprimait au terme d’une marche organisée dimanche à Rufisque par le Diokoul randonnée club, dont la SONES était l’un des partenaires.

‘’Nous avons une responsabilité par rapport aux Sénégalais de la génération actuelle, mais aussi de la génération future. Nos enfants et nos petits-enfants doivent avoir accès à une eau potable sur 20, 30, 50 ans’’, a-t-il indiqué.

Selon le directeur de la SONES, des économies d’eau des ménages sont apriori des recettes en baisse, mais, à long terme, elles permettent à l’entreprise publique d’investir et de continuer de servir ses usagers.

‘’C’est notre mission de service public’’, a-t-il ajouté, commentant l’initiative des randonneurs rufisquois de convier la société publique à la quête du bien-être et à la sensibilisation aux économies d'eau.

Pour sa part, le secrétaire général du Diokoul randonnée club, Babacar Guèye, s’est félicité de l’atteinte de l’objectif premier de la marche, qui selon lui, ‘‘était la fédération de tous les clubs de randonnée de la ville de Rufisque’’.

Le pari était de rallier tous les clubs de randonnée qui ne cessent de se former dans la vieille ville. ‘’Tous les randonneurs de Rufisque se sont joints à la marche d’aujourd’hui et c’était ça notre premier objectif’’, a-t-il rappelé.

‘’Notre deuxième objectif était principalement axé sur la consommation rationnelle de nos ressources en eau. C’est un message que nous avons véhiculé à travers tous les quartiers que nous avons traversés’’, a-t-il poursuivi.

Auparavant, le Directeur général de la SONES avait rappelé le prêt de 7,345 milliards de francs CFA contracté auprès de la Banque ouest africaine de développement (BOAD), pour régler les problèmes de fer et de fluor dans l’eau distribuée dans les régions de Kaolack et de Fatick (Centre-ouest).

‘’Nous sommes en démarche avec d’autres institutions pour régler pour régler le problème de la qualité de l’eau sur l’étendue du territoire national’’, a ajouté Abdourahmane Diouf.

IG/SAB

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 111 fois
Eau et Assainissement


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 8
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance