Recherche

La Banque africaine de développement approuve une aide de 343 000 dollars EU pour accroître la production de miel au Rwanda



La Banque africaine de développement (BAD), a approuvé une aide d’environ 343 000 dollars EU (280 millions de francs rwandais) au Rwanda, pour la mise en place du projet visant la chaîne de valeur miel et l’accroissement de la production de miel dans le pays.

L’objectif général du Projet en faveur de la chaîne de valeur miel au Rwanda est d’accroître les capacités de production de miel des coopératives pour qu’elles puissent accéder aux marchés structurés. Le projet s’adresse à 1 000 bénéficiaires du district de Rulindo, dont 80 % sont des femmes. Il apportera un soutien aux coopératives visées grâce à l’apport de matériel simple destiné à améliorer la production ; à l’apport d’une formation à la production de miel conformément au Code de l’apiculture ; et à l’apport de notions commerciales. Il s’occupera aussi de la rénovation du Centre de collecte de miel de Murambi afin que celui-ci puisse répondre aux conditions de certification du Conseil rwandais des normes.

L’agence chargée de la mise en œuvre du projet, la SERUKA, est une organisation féminine nationale axée sur l’émancipation des femmes au Rwanda. Le SERUKA dispose d’excellents antécédents dans le soutien aux initiatives de renforcement économique au niveau local.

« L’agriculture est un des secteurs identifiés par le gouvernement rwandais pour stimuler la croissance. Dans ce cadre, le Conseil rwandais de l’agriculture s’occupe de valoriser le sous-secteur de l’apiculture, y compris les colonies d’abeilles, les produits apicoles et la production du ver à soie dans la catégorie des insectes utilisés à des fins commerciales. Ce projet appuiera également l’autonomisation des femmes du sous-secteur apicole en participant activement à la chaîne de valeur », a affirmé Halima Hashi, principale responsable du programme de pays au bureau de la Banque au Rwanda.

Le projet fournira également du matériel nécessaire à la fabrication de bougies pour permettre au Centre de collecte de miel de Murambi de valoriser les sous-produits des activités apicoles. La SERUKA facilitera également les rapports du Centre de collecte de miel avec les chaînes de magasins de vente bien établis ainsi qu’avec les transformateurs et les exportateurs de miel.

L’aide de la BAD provient du Fonds africain pour le commerce (FdAC) qui a été créé en mars 2012 avec un capital d’amorçage de 15 millions de CAD provenant du gouvernement canadien. La Banque a pour objectif de faire du FdAC, la plus importante facilité d’aide au commerce d’Afrique.

Cette aide est complémentaire aux autres opérations de prêt de la Banque destinées à permettre au gouvernement rwandais de réaliser ses objectifs de la Vision 2020. La Banque dispose au Rwanda d’un portefeuille actif de 18 opérations dont l’engagement total s’élève à 649 millions de dollars EU et couvre à la fois le secteur public et le secteur privé.

Ce projet s’aligne sur les domaines prioritaires du Top 5 de la Banque, en particulier celui de « Nourrir l’Afrique » dont l’objectif consiste à libérer le potentiel agricole du continent pour améliorer la vie des Africains.http://www.afdb.org/high5s

La Banque a bénéficié d’un important appui de la part du Conseil rwandais de la gouvernance, du Conseil rwandais de l’agriculture et de l’Assemblée du district de Rulindo, qui ont recommandé la SERUKA comme agence compétente pour la mise en œuvre du projet. Afin d’assurer une cohérence avec les plans nationaux, le projet sera également doté d’un comité directeur comprenant l’ensemble des ministères, des administrations et des organismes importants ainsi que des représentants du secteur privé.

« En nous donnant la possibilité d’augmenter la production de miel, le projet va accroître nos revenus d’apiculteurs dans la région », a affirmé Rwabuhungu Venant, président du Centre de collecte de miel de Murambi. « Il nous permettra non seulement de produire de nombreux autres produits à base de miel comme les bougies et la cire, mais il nous donnera aussi les moyens matériels de nous passer d’intermédiaires et d’agir directement sur le marché extérieur ».

Niwemfura Odette, présidente d’une des coopératives d’apiculteurs de Murambi et veuve avec quatre enfants, a souligné combien le projet renforcera les capacités de ses membres à acquérir de nouvelles ruches.

« Nous attendons beaucoup de ce projet », affirme-t-elle.

Halima Hashi a décrit le projet en faveur de la chaîne de valeur miel comme un témoignage de l’excellent partenariat qui existe entre la Banque et le gouvernement rwandais. Ce projet pilote devrait aussi permettre d’apporter d’utiles leçons à toutes les parties prenantes sur le soutien à l’émancipation des femmes grâce au commerce.

https://www.afdb.org/fr/news-and-events/african-development-bank-approves-us-343-000-to-enhance-honey-production-in-rwanda-17082/

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 33 fois
Projets et Programmes


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 6
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance