Recherche

La BAD est en train de financer 115 milliards au Sénégal (agent)



Dakar ,7 mai (APS) - Le portefeuille d’investissement de la Banque africaine de développement (BAD) au Sénégal, s’élève à 218 milliards de francs CFA dont 52,7 %, soit 115 milliards, sont alloués à des projets en cours d’exécution, a annoncé lundi à Dakar un agent de son bureau local, Olivier Breteche.

Lors d’une conférence de presse, M. Breteche, chargé des opérations de la BAD au Sénégal, a indiqué que ’’sept opérations nationales’’ sont en train d’être menées, pour un financement de 115 milliards de francs CFA.

‘’Plus des deux tiers des opérations sont investis dans l’agriculture, l’eau et l’assainissement, l’appui aux réformes économiques et les secteurs sociaux. Le tiers restant des opérations [concerne] le secteur des infrastructures, dont 18 % pour l’électrification rurale’’, a expliqué M. Breteche.

Selon lui, les projets-phares de la BAD au Sénégal sont le Programme d’appui petite irrigation locale (PAPIL), le Projet d’appui au développement rural en Casamance (PADERCA), la phase 2 du Programme eau et assainissement en milieu rural (PEPAM).

La BAD, première institution financière africaine basée à Tunis (Tunisie), finance aussi d’importants projets d’électrification rurale, de santé et d’éducation au Sénégal.

Revenant sur les résultats obtenus en 2011 grâce au financement de la BAD, il a cité les ‘’rendements en cultures maraîchères qui se sont accrus de 8 à 15 tonnes par hectare, environ 8.380 hectares [agricoles] valorisables, 7.891 producteurs formés dans le secteur agricole, dont 53 % de femmes’’.

Le chargé des opérations au Sénégal a indiqué que 87 nouveaux systèmes AEP (assainissement et eau potable) ont été construits pour 240 villages, de même que 56 ouvrages de rétention d’eau, 114 kilomètres de piste rurale, 28 nouveaux établissements de santé (construits et équipés), dont l’hôpital régional de Matam (Nord), quatre lycées et quatre collèges d’enseignement moyen.

‘’Une nette amélioration de la performance des opérations s’est confirmée, [de même que] les gains en efficacité sur les opérations tant sur les traitements des dossiers que sur les acquisitions des biens et services’’, a souligné Olivier Breteche .

Il a par ailleurs précisé que la décentralisation a généré des ‘’progrès importants’’ dans la mise en œuvre des opérations de la BAD au Sénégal, en 2011.

BHC/ESF



Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 516 fois
Projets et Programmes


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 6
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance