Recherche

LUTTE CONTRE LE SOUS EMPLOI AU FOULADOU LE PAPEJF S’INSTALLE



Les jeunes et les femmes du Fouladou ont une nouvelle opportunité pour dérouler des activités de production. En effet, le PAPEJP (Projet d’appui à la promotion des jeunes et des femmes) vient de lancer officiellement son projet au cours d’un comité régional de développement élargi. Avec un objectif opérationnel de générer au moins de 15.000 emplois directs, durables et décents et 7500 emplois indirects, 60% chez les jeunes et 40% de femmes.

Le programme entend réalise 156 fermes agricoles, avicoles et aquacoles intégrées et un renforcement de capacités techniques et managériales de 17.000 promoteurs, selon Ousmane Baldé, le nouveau point focal à Kolda et à Sédhiou installé ce jour par le gouverneur de kolda.

A l’en croire, ce projet a l’ambition de faciliter pendant les cinq prochaines années, «au moins la création de 15 000 emplois de jeunes et de femmes, renforcer les capacités managériales et techniques de 17 000 promoteurs» entre autres, dans les régions de Dakar (banlieue), Thiès, Fatick, Kaolack, Ziguinchor, Kolda et Sédhiou.

Ce projet financé à hauteur de 18 milliards par la Banque Africaine de Développement et l’Etat du Sénégal va «contribuer à la création d’emplois décents et de revenus durables à travers le renforcement de compétences et l’émergence de Micro, Petites et Moyennes Entreprises de jeunes et de femmes», a indiqué Ouseynou Ba responsable du suivi-évaluation du PAPEJF.

Dans son allocution, le président du Conseil régional de la jeunesse a vivement salué cette initiative de l’Etat. Non sans plaider pour que ce financement puisse parvenir aux véritables ayant-droits.

Pour Kallixte Bassène, «les jeunes doivent restés vigilants pour éviter le détournement d’objectif comme cela a été constaté dans la mise en œuvre du FNPJ. Mais aussi, être les premiers relais de ce projet pour donner la bonne information partout, jusqu’aux zones les plus reculées du pays».

Au nom des femmes, Mariama Diédhiou du conseil consultatif des femmes koldoises estime que «ce projet arrive à point nommé. Beaucoup de choses sont faites pour les femmes mais elles continuent de souffre plus de la précarité dans le Sud».

Abdou Diao
Sud Quotidien

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 195 fois
Projets et Programmes


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance