Recherche

LUTTE CONTRE LA BAISSE DE LA PRODUCTIVITE DES TERRES L’Institut de pédologie valide son plan d’action 2009-2011

L’Institut national de pédologie (Inp) qui est un instrument de développement transversal au service de l’agriculture, de l’environnement et des biocarburants, entre autres secteurs, œuvre pour la fertilisation des terres. Il vient de valider son plan d’action 2009-2011 au terme d’un atelier de deux jours tenu les 28 et 29 avril 2009 à Dakar.



LUTTE CONTRE LA BAISSE DE LA PRODUCTIVITE DES TERRES  L’Institut de pédologie valide son plan d’action 2009-2011
La déperdition d’année en année de la productivité des terres cultivables gangrène le secteur agricole. Face à ce phénomène pathétique, l’Institut national de pédologie se mue en un véritable stratège pour remédier à cela. À cet effet, une réunion de coordination nationale a servi de cadre de réflexion aux différents acteurs du secteur dont les coordonnateurs des neuf zones pédoclimatiques ciblées que sont : Les Niayes, Cayor-Baol, Sine Saloum, Fouladou-Pakao, zone sylvopastorale, zone fleuve, Kédougou, Djolof et Tambacounda.

La rencontre a aidé à la validation d’un plan stratégique 2009-2011. Lequel plan, mis en exécution, contribuera à l’éradication de la pauvreté au Sénégal de par une mise en œuvre de modules de formation sur l’exploitation et la gestion durable et rentable des activités rurales.

Sans pour autant fustiger la mauvaise gestion de cette ressource indispensable du secteur agricole, la Directrice de l’Inp, Rokhaya Daba Fall estime que « la restauration des terres aura un impact non seulement économique mais également alimentaire et financier dans la situation actuelle du pays parce que permettant d’abord aux paysans de se passer de l’engrais qui devient de plus en plus cher mais enfin d’avoir une bonne rentabilité ».

Ainsi pour une meilleure crédibilité de leurs actions sur le terrain, les pédologues visent à promouvoir la communication au sein dudit institut d’abord mais également entre les différents acteurs concernés. Ils envisagent également à amener les producteurs à produire sans polluer l’atmosphère et à préserver la productivité des terres pendant plusieurs années en utilisant les phosphates de Matam.

Les pédologues comptent, en outre, coordonner et contrôler les travaux pédologiques exécutés sur l’ensemble du territoire national. Se fixant comme crédo la fertilisation d’une importante partie des terres d’ici à l’horizon 2011, l’Inp ambitionne d’exécuter les différents programmes déjà élaborés. Et ce pour sortir le pays de l’insuffisance alimentaire.

Leader dans le domaine de la gestion des terres et de la mise en œuvre d’une approche intégrale, globale et durable du développement qui interpelle la qualité du sol, l’Institut national de pédologie est en même temps un observatoire de la ressource sol et un outil de recherche.

Sud Quotidien

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 690 fois
Développement durable


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 13
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance