Recherche

LES POPULATIONS DE DIENDER SERONT BIEN SERVIES EN EAU POTABLE, ASSURE UN MINISTRE



Cayar (Thiès), 1-er fev (APS) - Le ministre conseiller, Ibrahima Ndoye a appris, dimanche à Cayar (Thiès), que les zones de Diender, Cayar, Sangalkam, Gorom et autres, seront appruvisionnées en eau potable, a constaté l’APS.

"Toutes ses zones vont disposer d’eau potable conformémemnt au programme hydraulique rural défini par le Chef de l’Etat, Macky Sall pour la consommation et les activités agricoles", a souligné Ibrahima Ndoye.

M. Ndoye s’exprimait lors de l’inauguration du siège de l’association des usagers des forages (ASUFOR) de Cayar, en présence du directeur général de l’office des forages ruraux (OFOR), Lansana Sakho, des maires de Cayar et de Diendrer, ainsi des autorités locales et coutumières.

Selon lui, le ministère de l’Hydraulique est entrain de dérouler un vaste programme de réhabilitation des forages de la zone du Diender, afin que les populations aient un accès au liquide précieux.

Le forage de Thièdem doté d’un débit de 300 m3 d’eau/heure, va desservir toutes populations de la zone des Niayes sur l’axe Diender- Cayar, a indiqué M. Ndoye qui a appelé à une rationalisation de la gestion des forages dans ces localités d’un potentiel agricole enorme.

Le directeur de l’office des forages ruraux (OFOR), Lansana Sakho, a profité de l’occasion pour faire des précisions sur la gestion des forages et du rôle des ASUFOR.

Selon lui, "tous les forages appartiennent à l’Etat du Sénégal, et la production, la gestion et la maintenance reviennent exclusivement de son domaine de compétence".

Toutefois, a-t-il estimé, "les ASUFOR n’ont qu’un rôle de représentation, d’assistance et d’encadrement des populations pour leur permettre de disposer de l’eau, comme prévu par la réforme mise en œuvre".

Il a relevé que "l’OFOR n’est pas créé pour arracher les choses aux populations, mais pour juste mettre en place une gestion communautaire de l’accès à l’eau, dans une démarche inclusive et en concertation avec les collectivités locales".

Pour le maire de Cayar, Ndiassé Ka, "les populations n’accepteront pas qu’on confie la gestion des forages à des structures autres que l’ASUFOR qui a réalisé son siège sur fonds propres".

"Les membres de l’ASUFOR de Cayar ont travaillé dans le cadre de l’intercommunalité entre Diender et Cayar afin que l’eau soit disponible pour toutes les populations de la zone", a rappelé le maire.

BD/PON
APS

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 107 fois
Eau et Assainissement


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 8
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance