Recherche

L’agriculture traitée en parent pauvre par les candidats, selon un spécialiste



Dakar, 10 fév (APS) - L’agriculture reste une préoccupation mineure des candidats à l’élection présidentielle, a estimé, Cheikh Oumar Ba, directeur de l’Initiative, prospectives agricoles et rurales (IPAR).

‘’On note que très peu de candidats prennent en compte l’agriculture et le monde rural comme préoccupation majeure. Ils le mentionnent tous mais la façon dont ils l’exposent n’est pas débattue, pas discutée’’, a expliqué Cheikh Oumar Ba à la radio privée RFM.

Le président de l’IPAR a dénoncé ’’le manque de consistance’’ de certaines propositions de candidats, regrettant que seul le président du Conseil Mamadou Dia en 1962 a tenté une rupture dans la politique agricole.

‘’Il avait essayé d’opérer une rupture pour casser les intermédiaires’’, a rappelé le dirigeant de l’IPAR, structure qui défend le monde rural et l’agriculture.

D’ailleurs en partenariat avec le CONGAD et le CNCR, il a annoncé la tenue d’une rencontre lundi sur les programmes des candidats à l’élection présidentielle concernant l’agriculture et le monde rural.

SD/AD


Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 485 fois

Agriculture

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 14
Inscription à la newsletter

Emission Diwaan yi ak gox goxaan yi du 28/01/2012 sur la TFM