Recherche

Kaolack : l'exploitation des infrastructures du BARVAFOR au menu d'un atelier



Kaolack, 15 mai (APS) - L'agence régionale de développement (ARD) de Kaolack (centre) a réuni, mercredi, les présidents de 14 communautés rurales, des représentants d'ONG, d'institutions financières, de projets et programmes autour d'un atelier de sensibilisation consacré à l'exploitation des infrastructures à financer par le projet sénégalo-belge de bassins de rétention et de valorisation de forages (BARVAFOR).

Les présidents des 14 communautés rurales bénéficiaires de sous-projets retenus dans le cadre du second appel à projet de BARVAFOR sont ainsi amenés à échanger et convaincre les partenaires potentiels de la pertinence de leurs projets dont la réussite finale dépend de leur accompagnement effectif.

"Nous avons convenu, après avoir retenu 14 sous-projets au terme d'une tournée dans les trente communautés rurales de Kaolack, de réunir partenaires potentiels et présidents de conseils ruraux pour discuter de la pertinence d'un appui technique et financier aux exploitants des ouvrages hydro-agricoles qui seront construits par le projet BARVAFOR", a indiqué le directeur de l’ARD, Mahmouth Diop.

''En réalité, nous nous attendons, au sortir de ce dialogue public-privé, à des engagements des partenaires qui vont contribuer à rentabiliser les ouvrages (bassins de rétention, forages rééquipés, digues anti-sel, régénération de la mangrove, etc.) qui seront financés par le projet BARVAFOR", a soutenu M. Diop.

D'une durée de 5 ans, le projet BARVAFOR est doté d'une enveloppe financière de 7 milliards 590 millions 527.000 frans CFA destinée à réaliser des ouvrages, équipements et aménagements d'espaces de production agro-sylvo-pastorale dans les zones rurales des régions de Diourbel, Fatick, Kaffrine, Kaolack et Thiès.

"Nous agissons sur demande des collectivités locales qui identifient elles-mêmes leurs projets prioritaires", a souligné l'assistante technique nationale chargée de la synergie et du partenariat, Fatou Kiné Tall.

Selon Mme Tall, ce projet sénégalo-belge "vise à assurer le bien-être des populations rurales en facilitant l'accès durable à l'eau productive pour un progrès agricole".

"L'intérêt de cette rencontre réside dans la volonté des partenaires de venir accompagner et aider à propulser le développement des collectivités locales à travers un appui effectif dans l'exploitation et la mise en valeur des ouvrages érigés par le projet BARVAFOR", a relevé le président de la communauté rurale de Paos Koto, Ousmane Bitèye.

"La connexion entre les collectivités locales et des partenaires techniques et financiers serait une aubaine pour la valorisation des nombreuses vallées mais également pour combattre l'avancée du sel", a relevé M. Bitèye.


PON/BK

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 185 fois
Eau et Assainissement


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 8
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance